21 juin 2018 | 3.17K vues | 0 commentaire

La mesure radicale de l’Algérie pour empêcher la fraude au bac

Image de l'article La mesure radicale de l'Algérie pour empêcher la fraude au (...)
ZOOM

Pour limiter la fraude aux épreuves du Baccalauréat, l’Algérie ne fait pas les choses à moitié.

Internet a été coupé mercredi sur l’ensemble du territoire durant la première heure de l’examen.

Le gouvernement a décidé qu’il en sera ainsi tout au long de l’examen, à savoir jusqu’au 25 juin, afin d’éviter toutes fraudes.

Ali Kahlane, président de l’Association des opérateurs de télécoms alternatifs (privés) a expliqué :

Les autorités ont demandé cette année aux opérateurs publics et privés de couper totalement Internet au début des épreuves. Le cahier des charges des opérateurs les contraint à se conformer à toute demande en ce sens

L’état algérien a également mis en place différentes mesures pour éviter de revivre la fraude massive de 2016.

Des brouilleurs de télécommunications et des équipements de vidéosurveillance ont été installés dans les centres d’impression des sujets.

Téléphones, tablettes ou autres objets connectés sont strictement interdits au sein des 2.108 centres d’examen.

En 2016, certains sujets, notamment ceux des sciences naturelles, d’histoire-géographie, de langue française et de sciences islamiques, avaient été diffusés sur Facebook bien avant la distribution officielle des copies dans les salles d’examen.

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous