11 décembre 2018 | 4.56K vues | 0 commentaire

Au coeur de la polémique, la mystérieuse Montagne d’or d’Emmanuel Macron

Image de l'article Au coeur de la polémique, la mystérieuse Montagne d'or d'Emmanuel (...)
ZOOM

Nous allons tout faire pour qu’un projet de cette envergure puisse voir le jour, avait alors annoncé le ministre de l’économie, Emmanuel Macron en août 2015, lors d’une visite en Guyane.

Ce projet pharaonique au cœur de la forêt amazonienne, appelé la Montagne d’or, avait déjà à l’époque soulevé nombre de critiques au sein même de la classe politique, sans parler des nombreuses associations pour la protection de l’environnement.
Le site minier qui devrait faire la taille de 32 stades de France a pour objectif d’extraire de l’or.
Aujourd’hui, Emmanuel Macron devenu président compte bien aller au bout de son idée, et ce malgré les mobilisations de collectifs locaux qui dénoncent un désastre écologique à venir.
Quels sont les avantages de ce vaste chantier dont on la France pourrait tirer profit ?
Voici les chiffres du projet, tels qu’avancées par les deux entreprises derrière le projet, la Canadienne Columbus Gold et la Russe Nordgold :

  • 750 emplois directs promis.
  • 7 tonnes d’or extraits chaque année pendant 12 ans.
  • 3 milliards d’euros de retombées pour la Guyane.
L’objet de la convoitise, ce sont les 85 tonnes d’or qui se trouvent derrière ce projet minier aurifère qui prévoit le déboisement de 1513 hectares dont une déforestation de forêts primaires, qui abritent plus de 2000 espèces végétales et animales dont 127 protégées.
L’extraction de cet or nécessite 57 000 tonnes d’explosifs, 46 500 tonnes de cyanure et 195 millions de litres de fuel durant les 12 ans de durée de vie du projet.

Le risque encouru par la forêt amazonienne de Guyane et ses habitants serait considérable. Selon le WWF France, le risque est majeur pour la biodiversité guyanaise, sans compter le gouffre financier pour les contribuables et la totale absence de considération pour les autorités amérindiennes, alors que les chefs coutumiers amérindiens ont à plusieurs reprises affirmé leur opposition au projet et se battent pour que leur voix soit entendue.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 11 décembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous