Publié le | 6.86K vues | 0 commentaire

La photo de la polémique, des élèves noirs séparés des élèves blancs !

Image de l'article La photo de la polémique, des élèves noirs séparés des élèves blancs (...)
ZOOM

L’Afrique du Sud est intrinsèquement liée au régime d’apartheid instauré en 1948. Apartheid signifie en Afrikaans « séparation », un régime qui repose essentiellement sur la ségrégation raciale dont il a fait la clé de voûte de sa vie politique, sociale et économique.
Les populations sont séparées en fonction de critères ethniques dont la couleur de peau notamment : les Blancs, les Indiens, les Métis et les Noirs.
Les villes sont réservées aux Blancs, les autres communautés sont elles confinées dans des ghettos sans accès à l’éducation ni aux soins.
Mais en 1991, le président sud-africain Frederik De Klerk met un un terme au régime d’apartheid, les lois sur la domination blanche sont abolies par le Parlement, et l’Afrique du Sud retrouve ainsi une place au sein de la communauté internationale.

Cette introduction pour nous rappeler que si officiellement l’Afrique du Sud ne pratique plus la ségrégation raciale, officieusement c’est une tout autre histoire.

Cette photo de classe, prise le 9 janvier dernier lors de la reprise des cours après les fêtes de fin d’année, montre à quel point l’Afrique du Sud est loin d’avoir banni ses vieux démons.
Ce début d’année 2019 à l’école publique de la province de Schweizer-Reneke, en Afrique du Sud, est-il similaire aux autres rentrées des classes ? Les enfants blancs d’un côté et les enfants noirs de l’autre ?

A l’avant-plan, les petits élèves blancs sont réunis autour d’une grande table, pendant qu’à l’arrière-plan, leurs camarades noirs sont installés sur une petite table à l’écart des autres.
Aussitôt publié, le cliché a suscité l’indignation, il a été partagé plus de 700.000 fois en l’espace de 24 heures sur Facebook.
Face à la colère légitime des internautes, le responsable de l’établissement, Jozeph du Plessis a donné une explication pour le moins étonnante :

Les enfants étaient assez perturbés (…). L’enseignante a organisé sa classe de façon à ce qu’ils trouvent leurs marques rapidement.

Selon lui, l’enseignante responsable aurait été suspendue, il assure que l’école n’a jamais eu l’intention de séparer les enfants selon leur couleur de peau. Une explication qui pas convaincu le responsable provincial de l’Education qui a ordonné l’ouverture d’une enquête.
Au lendemain de la publication de la photo, des parents sont venus récupérer leurs enfants avant la fin des cours alors que des manifestants protestaient devant l’établissement.

Cette année on fête les 25 ans de la fin de l’Apartheid, pourtant le racisme est toujours aussi présent dans ce pays où la population noire peine à trouver sa place.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 14/01/2019 à 17:00

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous