16 janvier 2019 | 4.5K vues | 0 commentaire

Le concert d’Enrico Macias prévu à Casablanca provoque la colère des Marocains !

Image de l'article Le concert d'Enrico Macias prévu à Casablanca provoque la colère des (...)
ZOOM

Celui qui a clamé «  soutenir à mille milliards pour cent  », l’armée de la honte, compte se rendre bientôt au Maroc pour y entonner quelques mélodies sous ses faux airs de défenseur de la paix.
Enrico Macias a bâti son succès sur la chanson «  Malheur à celui qui blesse un enfant  », chantée la gorge nouée par l’émotion.
Cela ne l’empêche pourtant pas de soutenir avec force et détermination les soldats israéliens lorsque ceux-ci tuent à tour de bras des innocents et peu importe s’il s’agit d’enfants Palestiniens.

Paradoxalement à son militantisme pro-israélien totalement assumé, le chanteur séfarade continue de clamer son amour du Maghreb où il est né. Peut-être dans le but de mieux berner les maghrébins et leur servir ses chansons mielleuses avec des trémolos dans la voix.
Un concert est prévu le 14 février prochain au Mégarama de Casablanca au Maroc.
Une visite qui ne semble pas du goût de tous, puisque dès l’annonce de son concert, des organisations pro-Palestiniennes ont dénoncé la venue de l’interprète de « Ah qu’elles sont jolies les filles de mon pays ».
Enrico Macias est présenté comme un artiste de paix, un titre honorifique reçu en 1980 du secrétaire général de l’ONU Kurt Waldheim.
Pourtant l’artiste est très actif lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts de sa patrie mère, Israël, et participe avec ardeur au soutien des soldats israéliens chargés de la surveillance des frontières (Migdal), connus pour leurs crimes de guerre contre les civils Palestiniens.

Depuis le début de ma vie je me suis toujours donné corps et âme pour l’Etat d’Israël,[...] donc pour Tsahal et pour Magav, et pour Migdal (association qui aide financière l’armée israélienne).[…] Croyez-moi, c’est ça le miracle d’Israël… A-t-il déclaré.

Macias est de toutes les manifestations en faveur d’Israël, une contribution totale qui lui a permis d’être décoré en 2006 par le ministère israélien de la Défense pour son soutien indéfectible à l’état hébreu.

Accueillir le chanteur engagé au Maroc, constitue pour les militants pro-Palestiniens une complicité avec les crimes perpétrés contre la population Palestinienne.
Le Moroccan academic and cultural boycott of Israël (MACBI), membre du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), dénonce une perspective insupportable :

Sa présence sur scène au Mégarama est une honte et une insulte au public casablancais ! Enrico Macias “est un défenseur inconditionnel de l’occupation de la Palestine et tout particulièrement de son armée”, ont indiqué les responsables de MACBI via un communiqué publié sur Facebook et appelant les Marocains à boycotter son concert.

Reste à savoir si les Marocains et le Mégarama de Casablanca se feront encore longtemps avoir par les complaintes du « mendiant de l’amour » dont l’amour qu’il voue à Israël lui confère juste le droit de se taire.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 16 janvier 2019

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous