29 novembre 2018 | 2.28K vues | 0 commentaire

Le pilote de l’avion s’endort et rate l’aéroport !

Image de l'article Le pilote de l'avion s'endort et rate l'aéroport (...)
ZOOM

Les incidents impliquant des pilotes de ligne ont sensiblement augmenté ces dernières années.
Cette fois-ci c’est un pilote australien qui s’est endormi aux commandes de son avion alors qu’il effectuait un vol entre la Tasmanie et King Island. Le vol devait durer 45 minutes, quelques minutes qui ont largement suffi à plonger le pilote dans un profond sommeil. Seul aux commandes, il avait au préalable enclenché le pilotage automatique.

Le bougre ne s’est réveillé (en sursaut) qu’après avoir dépassé de 46 kilomètres sa piste d’atterrissage, rapporte le quotidien britannique The Independent ce mardi 27 novembre.

Le Pava PA-31 Navjo VH-TWU exploité par Vortex Air transportait à son bord neuf personnes qui ne se sont heureusement rendu compte de rien.
D’après les données récupérées par le Bureau australien de la sécurité des transports (BAST), l’appareil a atterri sans encombre le matin du 8 novembre, après avoir effectué un petit détour.
Si l’histoire se termine bien, il faut savoir qu’une enquête réalisée en 2013, par l’union Balpa, révèle que 56% des pilotes ont admis s’être endormis alors qu’ils conduisaient un avion. Parmi eux, 29% déclarent que le copilote en faisait autant à leur réveil.

Toutefois, l’enquête indique qu’aucun accident d’avion n’est survenu après que le pilote se soit endormi.

“Dans l’histoire de l’aviation, aucun avion ne s’est écrasé alors qu’un pilote s’était endormi aux commandes”, explique David Learmount, ancien commandant de bord de la RAF Hercules. “Des accidents dus à la fatigue ? Il y en a beaucoup, beaucoup, beaucoup”.

Pour le Bureau de la sécurité des transports, le fait que le pilote se soit endormi lors d’un vol de 45 minutes est «  un incident opérationnel grave  ». Selon les rapports, c’était le septième vol de la journée pour cet avion. Le pilote devrait être interrogé par les enquêteurs qui auront pour mission de rassembler les preuves avant de soumettre un rapport final en mars 2019.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 29 novembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous