Publié le | 9.86K vues | 0 commentaire

Moussa est retrouvé, deux fourchettes plantées dans les yeux et une autre dans la carotide. Pour la police, c’est un suicide !

Image de l'article Moussa est retrouvé, deux fourchettes plantées dans les yeux et une autre (...)
ZOOM

Un Malien a été retrouvé une fourchette plantée dans chaque œil et une autre dans la carotide. Moussa âgé de 45 ans était en visite chez des amis qui l’hébergeaient rue Bernard Dimey à la porte de Saint-Ouen.

Une mort horrible qui serait selon les enquêteurs, un suicide !
Comment l’homme a-t-il pu s’infliger pareilles blessures ? En toute logique, au premier œil crevé, il aurait dû perdre connaissance. Ce n’est toutefois pas le sentiment des policiers qui pensent qu’après s’être crevé les deux yeux, il a eu assez de force pour s’attaquer à sa carotide.

Le drame s’est produit à 6h30 du matin mercredi. Moussa travaillait selon un témoin au McDo et habitait Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). La veille du drame, il a été rendre visite à la famille de Koura, «  une famille très méritante et très appréciée dans le quartier  », précise Jean-Jacques Anding, le président de l’association des locataires.

Le lendemain matin, Koura s’est levée pour aller travailler comme elle le fait tous les matins. Mais ce jour-là les choses ne se sont pas passées comme d’habitude..

J’ai entendu crier, explique la mère de famille encore sous le choc. J’ai alors vu Moussa en sang allongé dans le salon.

Koura ne comprend pas ce qui s’est passé, surtout que :

La veille au soir, il était normal. On a dîné tous ensemble. Je ne sais pas ce qui s’est passé.

Choquée par la scène, Koura appelle les pompiers de la caserne Montmartre (XVIIIe). Ceux-ci arrivent sur les lieux, suivis de près par le Samu de l’hôpital Lariboisière (Xe), ils trouvent la victime, qui est toujours consciente, allongée dans le salon dans une mare de sang.
Malgré la rapidité des secours, Moussa fait un arrêt cardio-respiratoire et décède peu après.

Les pompiers ont tout fait pour le sauver. Ils ont prodigué un massage cardiaque. En vain. Il est mort dans leurs bras, a ajouté Koura.

Si la thèse du suicide fait déjà les gros titres, la police a tout de même ouvert une enquête de police pour mort suspecte. L’enquête a été confiée au commissariat du XVIIIe. De son côté, le parquet de Paris a demandé une autopsie.
Les médecins légistes à l’IML (Institut médico-légal) ont examiné jeudi le corps de la victime. Aucune information n’a filtré à ce jour.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 14/06/2019 à 17:30

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous