9 janvier 2019 | 18.94K vues | 0 commentaire

Il salue son ami en disant -Allahou Akbar- il écope d’une amende de 133 € pour outrage public !

Image de l'article Il salue son ami en disant -Allahou Akbar- il écope d'une amende de 133 (...)
ZOOM

Nul pays n’est épargné par l’islamophobie et la Suisse n’a rien à envier à ses voisins européens. Pour preuve, cet incident survenu en 2018.

En mai 2018, Orhan E. croise un ami dans la ville Suisse de Schaffhouse, et en bon musulman il lui adresse entre autres salutations un « Allahou Akbar ».
Le jeune homme a déclaré qu’il se trouvait devant «  l’association culturelle turque de Schaffhouse » avec son ami.

On parlait en turc. Soudain, une policière m’a appelé et m’a demandé ce que je voulais dire avec cette expression. Je lui ai dit que ces mots ne signifiaient rien de grave et qu’ils étaient souvent utilisés par les musulmans pour se saluer. L’expression est aussi employée pour mettre l’accent sur quelque chose de positif. Par exemple : “Il fait beau aujourd’hui, Allahu Akbar”

Face à ses explications qui n’ont pas convaincu l’agente, celle-ci a appelé des renforts :

Des policiers armés ont débarqué. Ils m’ont fouillé, ont contrôlé mon identité et ont exigé que je m’excuse

Quelques jours plus tard, il reçoit une amende de 150 francs suisses (133 euros) pour «  outrage public et scandale à la pudeur selon les articles 19 et 59 de l’ordonnance de police de la ville de Schaffhouse  ».
Dans leur lettre, les autorités Suisses reprochent au jeune turc de 22 ans d’avoir salué «  haut et fort  » un ami en prononçant les mots «  Allahou Akbar » (Dieu est Le plus Grand).

Pourtant explique Orhan :

C’est une expression banale utilisée quotidiennement par les musulmans. Nous l’utilisons tout le temps sans aucune arrière-pensée, a-t-il déclaré à 20 Minuten.

Le monde serait-il devenu fou ?

Comment le takbir utilisé par près de deux milliards de musulmans dans le monde et également par les Chrétiens arabophones, peut-il être l’objet de tant d’incompréhension et de haine ?
« Allahou Akbar » exprime la grandeur d’Allah face à la soumission des hommes. Il rappelle que Allah est plus grand et plus majestueux que toutes Ses créatures.
La princesse saoudienne Ameera al-Taweel, s’était en mai 2016, exprimée sur Arab Media Forum (en), en rappelant le vrai sens de cette phrase, trop souvent associée au terrorisme islamiste.

L’incident a ébranlé la communauté musulmane de Suisse. Önder Güne, porte-parole de la Fédération d’organisations islamiques de Suisse (FOIS), est sous le choc.

Les musulmans n’ont aucun problème avec cette expression. Seules les personnes non-musulmanes y voient un soucis parce qu’il la mettent en lien avec le terrorisme, a-t-il dit.

Le conseiller national socialiste Daniel Frei critique lui aussi l’amende.

Les expressions religieuses utilisées pour se saluer font partie de la liberté religieuse et devraient pouvoir être formulées dans l’espace public sans qu’on doive risquer une amende

Le conseiller national UDC Andreas Glarner, lui, n’est pas de cet avis :

“Allahu Akbar” est utilisé par les terroristes peu avant qu’ils se font exploser. La policière a tout fait juste. Les forces de l’ordre de notre pays doivent tout faire pour garantir la sécurité.

Orhan qui est né en Suisse, gardera longtemps en mémoire le traumatisme de cette journée.

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 9 janvier 2019

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous