Publié le | 541 vues | 0 commentaire

Projet d’attentat de l’Ultra droite : l’un des suspects était gendarme !

Image de l'article Projet d'attentat de l'Ultra droite : l'un des suspects était (...)
ZOOM

L’enquête démarre à Grenoble, en septembre 2018, après la découverte chez un gendarme volontaire d’armes, de munitions et d’explosifs. Une information judiciaire pour infraction à la législation sur les armes est alors ouverte et deux autres individus, dont un mineur, sont interpellés en octobre.

Mais les investigations laissent « supposer qu’ils nourrissaient un projet, aux contours mal définis, de passage à l’acte violent », notamment contre un lieu de culte, précise cette même source judiciaire. Selon une source proche de l’enquête, des lieux de culte juifs et musulmans auraient notamment été évoqués, sans qu’aucune cible précise soit arrêtée rapporte 20 minutes .

A la mi-janvier 2019, le parquet de Grenoble s’est dessaisi au profit du parquet antiterroriste de Paris. Deux autres individus ont été mis en examen le 23 mai pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Seul le gendarme volontaire a été placé en détention provisoire, les quatre autres mis en examen sont sous contrôle judiciaire selon bfm.

On apprend également que la nébuleuse dont cinq membres ont été arrêtés (trois adultes et deux mineurs) communiquaient sur leurs projets via un forum. Leur nom de code : « L’Oiseau noir ». Les membres de ce forum évoquaient la possibilité d’accomplir un attentat.

Ces deux dernières années, trois autres opérations d’arrestation ont été menées par les services antiterroristes dans les groupuscules d’extrême droite. L’OAS, une faction dirigée par Logan Nisin, un ex-membre de l’Action française, avait été démantelée en octobre 2017 par la police.

L’OAS prévoyait de mener des attaques contre des restaurants kebabs situés à Marseille et aussi contre la personne de Jean-Luc Mélenchon.

En juin 2018, l’Action des forces opérationnelles (AFO) prévoyait des attaques d’ampleur sur le territoire national : tuer 200 imams, empoisonner la nourriture halal dans 7 à 8 supermarchés, jeter des grenades sur des cibles musulmanes, et agresser des femmes voilées.

Interrogé par Les Inrocks, le politologue Stéphane François était revenu sur les motivations des terroristes d’extrême droite.

Dans l’imaginaire de ces personnes, l’islam et les musulmans sont des ennemis de l’Europe, de sa civilisation et de ses valeurs. Les musulmans sont analysés comme des personnes incapables de s’intégrer, cherchant à saper les bases de l’identité européenne pour imposer une religion et une civilisation incompatibles avec celle de l’Europe. Nous serions, selon eux, les victimes d’un génocide lent commis insidieusement par une immigration-colonisation, c’est-à-dire que l’objectif caché des musulmans seraient une substitution ethnique


.

profil de Zineb

Auteur : Zineb

Publié le : 14/06/2019 à 20:00

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous