2 février 2018 | 11.1K vues | 0 commentaire

Sarcelles, enfant de 8 ans portant une kippa : aucune trace de l’agression présumée

Image de l'article Sarcelles, enfant de 8 ans portant une kippa : aucune trace de (...)
ZOOM

Une enquête a été ouverte après l’agression présumée d’un enfant de 8 ans portant une kippa à Sarcelles ce lundi soir. L’écolier de confession juive aurait subi un croche-pied et plusieurs coups de pieds, selon sa version.

Cependant les policiers n’ont pas pu établir les circonstances de cette soi-disant agression. L’enfant de confession juive, vêtu de sa kippa et d’un châle de prière, se rendait alors à un cours de soutien. Il a raconté avoir été agressé par deux adolescents sur son chemin. L’enfant n’a toutefois pas pu identifier ses agresseurs.

La version de l’enfant de 8 ans n’a toutefois pas été confirmée par les images de vidéosurveillance ni les témoignages. Il était accompagné de son frère de 11 ans au moment de la présumée agression, un peu à l’écart de l’autre côté du trottoir. De plus, l’enfant n’a subi aucun propos raciste et ne présente aucune trace de blessure.

Malgré ces éléments le parquet de Pontoise a retenu le « mobile antisémite » en raison de sa tenue vestimentaire au moment des faits. Une décision surprenante au vu des éléments de l’enquête. Cela n’a pas empêché les déclarations de plusieurs politiques dont Emmanuel Macron et son premier ministre Edouard Philippe.

Emmanuel Macron a réagi le soir même sur Twitter :

C’est toute la République qui se dresse particulièrement aujourd’hui au côté des Français de confession juive pour combattre avec eux et pour eux chacun de ces actes ignobles.

Edouard Philippe a également déclaré :

[Il y a] une nouvelle forme d’antisémitisme violente et brutale qui s’exprime de façon de plus en plus ouverte sur notre territoire.

Une affaire qui s’est emballée trop rapidement selon une source proche de l’enquête :

Cette affaire s’est emballée trop rapidement. Les hommes politiques ont embrayé tout de suite alors qu’il y a encore beaucoup de vérifications à faire. C’est devenu incontrôlable.

L’enquête suit son cours et nous connaîtrons dans quelques jours la décision du procureur de poursuivre ou classer cette affaire.

L’agression de ces femmes voilée à Perpignan est quant à elle bien réelle et avérée : Cliquez ICI

profil de Rédaction Y.

Auteur : Rédaction Y.

Posté le : 2 février 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous