2 octobre 2018 | 6.83K vues | 0 commentaire

Un Lycéen a refusé de lire pour ne pas prononcer le mot Messaoud

Image de l'article Un Lycéen a refusé de lire pour ne pas prononcer le mot Messaoud
ZOOM

Une enseignante de français a choisi d’étudier avec des lyceens « Le Porteur de cartable », un roman de l’auteur français Akli Tadjer qui traite des conséquences de la guerre d’Algérie.

L’enseignante a même organisé une rencontre : ses élèves doivent échanger avec lui sur son livre le 16 novembre prochain dans une librairie de Chaulnes.

Rien d’étonnant jusqu’au moment où certains lycéens ont refusé d’étudier ce livre :

L’histoire ne concerne pas la France

je refuse de lire pour ne pas prononcer le mot Messaoud

L’enseignante a expliqué :

Il y a eu une levée de bouclier de certains élèves car l’auteur n’est pas Français.

L’auteur du livre , a posté sur sa page Facebook le mail reçu de la dite professeure.
Elle y explique le comportement et les réflexions racistes de ses élèves à propos de son livre :

Intervention prévue dans une classe de première dans un lycée de Picardie. Merci Zemmour. Pauvres profs de l’Education Nationale. (à lire jusqu’au bout)

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous