Publié le | 8.6K vues | 0 commentaire

USA : Un rappeur abattu de 25 balles par 6 policiers alors qu’il est assoupi dans sa voiture

Image de l'article USA : Un rappeur abattu de 25 balles par 6 policiers alors qu'il est (...)
ZOOM

Willie McCoy était un jeune rappeur de 20 ans, entre deux sessions d’enregistrement ce 9 février, fatigué et affamé, il se rend sur le parking d’un fast-food situé dans la ville de Vallejo, près de San Francisco en Californie.
La fatigue prend cependant le dessus sur la faim et le jeune homme s’assoupi dans sa voiture, le moteur encore en marche, rapporte NBC News.

Les employés du Taco Bell, inquiets de voir un afro-américain camper sur leur parking, appellent les forces de l’ordre.
Celles-ci arrivent arme au poing et abattent Willie McCoy de 25 balles, sans lui laisser la moindre chance.
Les policiers ont par la suite prétendu que le rappeur avait une arme posée sur les genoux et qu’ils avaient craint pour leur vie.

L’avocate de la famille McCoy, Melissa Nold, estime quant à elle que les policiers ont fait usage d’une force disproportionnée, et ceci d’autant plus que la fenêtre de la voiture, côté passager, était recouverte d’un simple plastique, permettant d’appréhender le conducteur sans trop de difficulté.

Même dans les pires scénarios, les policiers ont l’obligation d’essayer d’éviter le recours à la force létale, a-t-elle déclaré.

Pour le criminologue et ancien policier, David Klinger, les agents n’avaient aucune raison de tirer sur le jeune homme, ils avaient largement le temps de préparer une action pacifique.

À moins qu’il n’existe une explication extraordinaire, trop de balles ont été tirées par un trop grand nombre d’officiers, explique-t-il.

Les 25 balles tirées par les six officiers ont atteint le jeune homme au visage, à la gorge, à la poitrine, à l’oreille, dans les bras et les épaules.
«  C’est presque comme s’ils étaient au stand de tir », a déploré l’avocate de la famille à l’AFP.
Selon un communiqué de la police de Vallejo, les policiers auraient crié «  les mains en l’air. Craignant pour leur sécurité, les policiers ont fait usage de leurs armes de service  »
Les autorités, ont prétendu que l’arme trouvée dans la voiture était chargée et signalée volée dans l’Oregon voisin.

Le Washington Post a recensé le nombre de personnes tuées par la police. Il est question de 998 personnes rien que pour 2018. La police de Vallejo a été quant à elle accusée à de nombreuses reprises de brutalité, plusieurs vidéos montrent des policiers de la ville s’en prendre sans raison à des suspects.

Willie McCoy n’est qu’une victime de plus de la haine et de l’ignorance.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 22/02/2019 à 20:00

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous