Publié le | 7.36K vues | 0 commentaire

(Vidéo) Après l’agression par un policier de l’humoriste Amin Radi, la DGSN réagit

Image de l'article (Vidéo) Après l'agression par un policier de l'humoriste Amin Radi, (...)
ZOOM

Qui ne connait pas Amine Radi, le jeune Marocain natif de Casablanca étudiant en France ?
Il est surtout connu pour ses nombreuses vidéos qui font le buzz en France, au Maroc mais aussi en Tunisie et même au Canada.
Agé de 25 ans, ce jeune humoriste fait rire la toile avec ses sketchs totalement décalés, tournés en grande partie depuis sa chambre.

Mais depuis hier, Amin n’est pas à la fête. Lors de son séjour marocain en plein mois de Ramadan, le jeune homme a été agressé verbalement et physiquement par un policier du royaume. Alors qu’il est en live avec ses followers dans le district de Sidi Bernoussi à Casablanca près du pont de Tit Mellil, un agent l’interpelle et le traîte de « hmar » (âne).
Quelques minutes plus tard, le policier frappe Amin alors qu’il est filmé en direct. Une séquence vue par des milliers d’internautes et largement partagée sur les réseaux sociaux.
Radi s’insurge et explique que l’agent de police l’a frappé.
«  Il m’a cassé mes lunettes et m’a traité d”âne  »’, affirme Radi. Aussitôt l’agent en question revient en force et frappe l’humoriste à coups de pied, alors qu’il est au sol.

Face au scandale, la DGSN (Direction générale de la sûreté nationale) a publié un communiqué indiquant que le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a diligenté, samedi, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, au sujet des accusations attribuées à un policier exerçant à la préfecture de police de Casablanca, “ suite à la publication d’une vidéo sur Facebook, montrant un individu prétendant être victime d’une agression physique et verbale de la part du policier précité

La vidéo a également montré des accrochages entre les deux parties après la tentative du diffuseur de la vidéo de filmer le visage du policier.

A indiqué la DGSN bien embarrassée par cette affaire.

En plus de l’enquête judiciaire menée sous la supervision des autorités judiciaires compétentes, l’inspection générale de la sûreté nationale a lancé une enquête administrative parallèle pour déterminer les dépassements professionnels attribués au policier, ainsi que les responsabilités et les mesures disciplinaires à la lumière des résultats des investigations, a conclu la même source.

Le jeune homme qui a commencé en France par du stand up au sein du Jamel Comedy club, n’a pas encore réagi suite à cette malheureusement affaire.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 19/05/2019 à 17:00

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous