25 décembre 2018 | 19.91K vues | 1 commentaire

(Vidéo) La Torah interdit la création d’un état d’Israël et condamne les juifs à errer..

Image de l'article (Vidéo) La Torah interdit la création d'un état d'Israël et condamne (...)
ZOOM

Beaucoup de juifs ont la conviction qu’Israël n’aurait jamais dû exister.
Nous le savons, la création de l’état d’Israël est fondée sur le sionisme, à travers un argumentaire bien construit, Yakov M. Rabkin, spécialiste de l’histoire juive contemporaine et professeur et historien à l’Université de Montréal (Canada), démontre, en s’appuyant sur le texte sacré des juifs, que la création de l’état d’Israël est une hérésie.
Dans un ouvrage intitulé « Au nom de la Torah, une histoire de l’opposition juive au sionisme », il jette un pavé dans la mare de ceux qui prétendent que la « Terre promise » se trouve en Palestine, et pire, il leur annonce que les juifs sont condamnés, selon la Thora, à errer jusqu’à la délivrance divine.

Son livre sème le doute parmi les plus acharnés défenseurs du sionisme, qui, par conviction religieuse sincère ou pas, croient dur comme fer à la légitimité historique de l’état d’Israël.
Pour Joseph Hodara, philosophe israélien, le sionisme représente «  une menace plus fondamentale que l’hostilité arabe et palestinienne  ».
Pour défendre sa thèse, Yakov Rabkin se base sur une abondante littérature rabbinique, une documentation puisée dans la tradition juive et le texte talmudique.

Selon lui, “le sionisme est une rupture par rapport à l’histoire juive et la création même de l’Etat d’Israël est une hérésie”

Une véritable gifle pour ces centaines de milliers de juifs qui clament haut et fort qu’Israël est un « état juif ».

A chaque date anniversaire qui commémore la fondation de l’état d’Israël, la communauté juive mondiale, fidèle à la Torah est en deuil. Selon cette dernière, la création de l’état sioniste est en contradiction flagrante avec l’enseignement de la Torah qui interdit toute proclamation d’un état juif.
Les juifs sont contraints à l’exil jusqu’à la délivrance divine qui annoncera la paix éternelle parmi toutes les nations, selon le Talmud babylonien (Traité Ketoubot 111a). Il y a deux mille ans, les juifs prêtèrent serment à leur Seigneur :

  • de ne jamais immigrer en masse en Terre d’Israël,
  • de ne jamais (se) rebeller contre les autres nations et
  • de ne jamais tenter de terminer l’exil.
Pour ces juifs fidèles à la parole divine, Israël constitue une révolte contre la volonté divine, contre la Torah et engendre une vague de violence et de souffrance. Ils déplorent les tragédies que la révolution sioniste a provoquées chez les Palestiniens, comme les déportations, l’oppression etc..
La date anniversaire de la création d’Israël, le 14 mai 1948, les juifs fidèles à la Torah, jeûnent et prient pour le démantèlement de l’état d’Israël. ils demandent à Dieu que la Palestine et Jérusalem soient à nouveau libres.

(Netouré Karta International (les gardiens de la cité) : www.nkusa.org)

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 25 décembre 2018

Catégorie : En vrac

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis

Nas user 0
S N

18 janvier 2019 à 19:08

0

Vous écrivez : "Ne jamais émigrer en masse en terre d’Israel " , sauf que c’est la Palestine et que les israéliens n’ont pas de terre.