Publié le | 2.94K vues | 0 commentaire

Akon affirme que l’Islam est la clé de son succès et que la musique n’est pas Haram

Image de l'article Akon affirme que l'Islam est la clé de son succès et que la musique (...)
ZOOM

Le chanteur et rappeur sénégalo-sénégalaise, Aliaune Thiam, a pris la parole pour la première fois à l’occasion d’un forum destiné à prononcer un discours inspirant au festival de Sharjah Entrepreneurial, lundi. Le monde musulman a vu Akon sous un jour différent cette semaine.

Plus de 2 000 personnes étaient au Centre des expositions de Sharjah pour voir le chanteur de « Lonely » retracer son parcours de voleur de voitures à celui de pop star et d’entrepreneur social.

Malgré les millions d’albums vendus et les Grammy Awards sur sa tablette, Akon affirme que sa vie loin de l’industrie de la musique lui procure la plus grande satisfaction.

Que ce soit par le biais du projet Akon Lighting Africa, une entreprise fournissant de l’énergie solaire sur l’ensemble du continent, ou du futur lancement de sa propre crypto-monnaie, Akon, le chanteur âgé de 46 ans, explique que beaucoup de ses mouvements d’affaires sont façonnés par sa foi islamique.

Toujours perfectionner son art


, at-il dit à la foule, ajoutant que « parfois, des choses se produisent lorsque vous ne voulez pas que cela se produise et que Dieu le veuille. Et je pense que c’est un côté que les entrepreneurs rejettent - le côté spirituel de votre objectif ou le côté spirituel de votre succès. »

Akon reconnaît que la spiritualité lui a permis de réévaluer ce qu’il souhaitait accomplir dans sa vie professionnelle, même lorsqu’il était une étoile montante dans l’industrie de la musique.

Cela vous fait poser la question : qu’est-ce que le succès ? Est-ce la gloire ou la fortune ? Cela mesure-t-il ce que le succès signifie pour vous ? Ou est-ce la foi ? « Pour moi, le vrai succès c’est la foi. Si Dieu ne me sourit pas, je ne réussis pas. Je m’en fiche, même si j’ai un milliard de dollars à la banque. Et à quoi puis-je servir si un milliard de dollars reste à la banque ?

« Pour moi, le vrai succès c’est la foi. Si Dieu ne me sourit pas, je ne réussis pas »

C’est cet état d’esprit, a-t-il expliqué, qui lui a valu de lancer le projet Akon Lighting Africa, actuellement opérationnel dans 14 pays, dont son Sénégal natal, qui emploie plus de 5 000 personnes.

Tout en étant extrêmement fier de la croissance de la société, Akon a déclaré que ses motivations étaient finalement liées à l’atteinte de la lumière qui allait au-delà.

Je ne crois pas que tant d’argent reste en réserve sans l’application d’un changement de vie. Maintenant, je ne gagnerai peut-être pas un million de dollars avec cette transaction, mais je pourrai obtenir quelques bons crédits pour aller au paradis. Je suis cool avec ça.

Il a poursuivi en affirmant que donner la priorité à l’impact pouvait également conduire au succès. « Si vous recherchez un gain financier, il est très facile de structurer, car il s’agit simplement de profits et de pertes. Je le fais de manière à ce que tout ce dans quoi je m’engage ait un impact. Je veux entrer dans une entreprise pour aider. Les entreprises les plus performantes au monde sont celles qui résolvent des problèmes ou offrent des solutions aux problèmes de la vie auxquels nous sommes confrontés. »

En 2015, Akon a parlé de l’islam au journal The National. Il nous a parlé du lien qui existe entre sa religion et sa foi :

Je suis né musulman et, selon la région du Sénégal dont vous êtes originaire, la musique était considérée comme illégale. et il y a toujours eu un débat sur l’islam et la musique.

« Je n’ai jamais regardé l’aspect interprétatif de la musique mais plutôt l’intention. Même si vous regardez les prières quotidiennes dans l’Islam, nous prions en mélodie, lorsque nous entendons l’appel à la prière dans n’importe quelle partie du monde, cela se fait également avec mélodie, donc personne ne peut me dire que la musique, c’est Haram. C’est maintenant mon point de vue personnel et je ne parle pour personne d’autre. »

Maintenant, je ne suis pas en mesure de juger un homme et je ne m’attends pas à ce qu’il me juge aussi, mais quelle que soit la décision que vous décidez de prendre pour le rendre juste. Parce qu’en fin de compte, Allah veille et sait ce qu’il y a dans ton cœur.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 26/11/2019 à 20:15

Catégorie : People

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous