Publié le | 2.87K vues | 0 commentaire

La star Zaira Wasim quitte Bollywood car ça « affecte sa relation avec Allah »

Image de l'article La star Zaira Wasim quitte Bollywood car ça « affecte sa relation avec Allah (...)
ZOOM

Actrice adulée, Zaira Wasim âgé d’à peine 18 ans est bien connue des cinéphiles indiens. Elle devient célèbre en 2016 en jouant dans Dangal, un film qui a explosé le box-office du cinéma indien, il serait l’un des films les plus rentables de Bollywood.

Jeune et belle, Zaira avoue qu’elle n’en est pas pour autant heureuse. Dans un long message publié dimanche sur Facebook, la jeune actrice annonce qu’elle met un terme à sa courte carrière dans le cinéma. Elle affirme que sa profession « menaçait » sa relation avec la religion, l’Islam.

Ce voyage a été épuisant, car je me suis battu si longtemps contre mon âme, a-t-elle notamment.

Cette aventure qui avait débuté comme un rêve, n’est finalement qu’un leurre écrit-elle :

Ce domaine m’a effectivement apporté beaucoup d’amour, de soutien et d’applaudissements, mais il m’a également conduit vers un chemin d’ignorance, alors que je sortais inconsciemment de la foi. Tandis que je continuais à travailler dans un environnement qui interférait constamment avec mon imaan [foi], ma relation avec ma religion était menacée.

Originaire du Cachemire, la jeune femme décrit son quotidien dans un métier qui ne la satisfait plus. Travailler au sein d’une industrie dont le seul objectif est de distraire les gens, a un impact sur sa foi et sa relation avec la religion, explique Zaira.
Elle a pourtant tenté de s’adapter à ce nouveau style de vie en y consacrant beaucoup d’efforts et d’émotions, avant de réaliser qu’elle ne ferait jamais partie de cette vie là.

Même si je m’adapte parfaitement ici, je n’ai pas ma place ici

Elle a ajouté que sa carrière la mettait souvent dans une position délicate, voire «  vulnérable »  :

Il a toujours été si facile de succomber à l’environnement qui a porté atteinte à ma paix, à ma foi et à ma relation avec Allah.

Sa décision a suscité de nombreuses réactions, certains la critiquant vivement en se demandant si la religion est une raison valable pour tout arrêter.
D’autres, comme l’ancien ministre en chef du Jammu-et-Cachemire, Omar Abdullah, lui ont au contraire apporté tout leur soutien.

Zaira Wasim est à l’affiche d’un nouveau film dont la sortie est prévue cette année, The Sky is Pink. Celui-ci pourrait être le dernier film pour la jeune actrice.

Ci-dessous se trouve le post détaillé où elle explique pourquoi elle s’est séparée de la comédie.

« Il y a 5 ans, j’ai pris une décision qui a changé ma vie pour toujours. Lorsque je suis arrivée à Bollywood, cela m’a ouvert des portes d’une immense popularité. Je commençais à devenir très connue du grand public, j’étais souvent identifiée comme un modèle pour les jeunes. Cependant, ce n’est jamais quelque chose que j’ai décidé de faire ou de devenir, en particulier en ce qui concerne mes idées de succès et d’échec, que je venais juste de commencer à explorer et à comprendre.

Alors que je complète 5 ans aujourd’hui, je veux avouer que je ne suis pas vraiment heureuse de cette identité, c’est-à-dire de mon métier. Cela fait très longtemps que j’ai l’impression de me battre pour devenir quelqu’un d’autre. Alors que je venais juste de commencer à explorer et à donner un sens aux choses auxquelles je consacrais mon temps, mes efforts et mes émotions et que j’essayais de saisir un nouveau style de vie, j’ai seulement réalisé que même si j’allais parfaitement m’adapter ici, ce n’était pas ma place.

Ce domaine m’a en effet apporté beaucoup d’amour, de soutien et d’applaudissements, mais il m’a également conduit vers un chemin d’ignorance, alors que je sortais silencieusement et inconsciemment de l’imaan. Tandis que je continuais à travailler dans un environnement qui interférait de manière constante avec mon imaan, ma relation avec ma religion était menacée.

Tandis que je continuais à traverser par ignorance tout en essayant de me convaincre que ce que je faisais était bien et ne me touchait pas vraiment, j’ai perdu toute la Barakah de ma vie. Barakat est un mot dont le sens ne se limite pas au bonheur, à la quantité ou à la bénédiction, il met également l’accent sur l’idée de stabilité, une chose avec laquelle j’ai beaucoup lutté.

Je me battais constamment avec mon âme pour réconcilier mes pensées et mon instinct afin de fixer une image statique de mon iman et j’ai échoué lamentablement, pas seulement une fois mais cent fois. Malgré tous les efforts que j’ai déployés pour tenter de confirmer ma décision, j’ai fini par être la même personne, avec la motivation de changer un jour et de changer prochainement. J’ai continué à tergiverser en incitant ma conscience à croire que je sais ce que je fais ne me semble pas bien, mais j’ai supposé que je mettrais fin à cela chaque fois que le temps me semblerait opportun et que je continuais à me mettre dans une position vulnérable. Il a toujours été si facile de succomber à l’environnement qui a porté atteinte à ma paix, à mon iman et à ma relation avec Allah.
J’ai continué à observer les choses et à modifier mes perceptions comme je le souhaitais, sans vraiment comprendre que la clé est de les voir telles qu’elles sont. J’essayais toujours de m’échapper, mais je finissais toujours par me retrouver dans une impasse, dans une boucle sans fin avec un élément manquant qui me torturait avec un désir ardent que je ne pouvais ni comprendre ni satisfaire. Jusqu’à ce que je décide de confronter ma faiblesse et commence à lutter et à corriger mon manque de connaissance et de compréhension en attachant mon cœur aux paroles d’Allah. Dans la grande et divine sagesse du Coran, j’ai trouvé suffisance et paix.

En effet, les cœurs trouvent la paix quand ils acquièrent la connaissance de son Créateur, de ses attributs, de sa miséricorde et de ses commandements.

J’ai commencé à compter lourdement sur la miséricorde d’Allah pour mon aide et mes conseils au lieu de valoriser ma propre crédibilité. J’ai découvert que je ne connaissais pas les principes fondamentaux de ma religion et que mon incapacité à renforcer un changement plus tôt était le résultat d’une confusion entre le contentement et le bien-être de mon cœur et le désir de renforcer et de satisfaire mes propres désirs (superficiels et mondains).

J’ai découvert ma maladie de doute et d’erreur dont mon cœur était atteint. (…)

Allah dit : Dans leur cœur il y a une maladie (du doute et de l’hypocrisie) et Allah a augmenté leur maladie. [Coran 2:10].

Et j’ai réalisé que le remède à cela ne pouvait être atteint que par la direction d’Allah. En fait, c’est Allah qui a guidé mon chemin lorsque je me suis égaré.
(…)
Efforcez-vous de ne pas céder à vos désirs, car ceux-ci sont infinis et sautent toujours devant ce qui vient d’être accompli. Ne vous trompez pas et ne vous laissez pas abuser et ne croyez pas en la crédibilité des récits biaisés des principes de deen : vous dissimulez la vérité tout en le sachant ou vous choisissez et choisissez de n’accepter que ce qui convient à sa situation ou son désir. Parfois, nous avons un défaut profond dans notre iman et nous le recouvrons souvent de mots et de philosophies. Ce que nous disons ne se trouve pas dans nos cœurs et nous cherchons toutes les excuses possibles pour nous y accrocher.

Et Allah sait ce que vous cachez et ce que vous révélez. [Coran 16:19].
O vous qui avez cru, si vous êtes conscient d’Allah, il vous donnera la capacité de distinguer le bien du mal. (Coran 8:29).

Ne cherchez pas de modèles ni de mesures de succès dans le mécontentement d’Allah et les transgressions de Ses commandements. Ne laissez pas de telles personnes influencer vos choix de vie ni dicter vos objectifs ou vos ambitions.
(…)
Cela peut être un chemin difficile, compliqué et parfois inimaginablement solitaire, surtout de nos jours, mais souvenez-vous que le Messager d’Allah (salla allah alayhi wa salam) a déclaré : « Il arrivera aux gens un moment où s’accrocher à la religion sera comme garder du charbon brûlant. »


profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 02/07/2019 à 11:00

Catégorie : People

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous