18 novembre 2017 | 599 vues | 2 commentaires

[Vidéo] Choc : A l’Assemblée nationale, Meyer Habib ose traiter Salah Hamouri de « terroriste »

Image de l'article [Vidéo] Choc : A l'Assemblée nationale, Meyer Habib ose traiter Salah (...)
ZOOM

Certains hommes décident d’embrasser la carrière politique dans le seul but de légitimer un régime dont la politique criminelle à l’égard des civils est passible de la Cour internationale de justice.
Ils font ce choix en toute conscience, confortés par l’idée qu’ils peuvent le faire grâce aux privilèges que leur confère leur fonction.

Ainsi très régulièrement la propagande sioniste s’invite sous la coupole du Palais Bourbon, les sbires du régime sioniste veillent au grain et ne ratent aucune occasion pour relayer les ordres de la maison mère aux élus de la République.
A l’image du sioniste et député UDI des Français de l’étranger, Meyer Habib qui va, à chaque prise de parole devant l’Assemblée nationale prendre pour otages les parlementaires, contraints d’écouter son plaidoyer pour l’entité sioniste.
Des discours enflammés destinés à persuader que l’antisémitisme et l’antisionisme ne font qu’un, avec le secret espoir à terme qu’une loi puisse enfin interdire toute critique envers sa mère patrie.

Le 15 novembre, Meyer Habib est resté fidèle à ses convictions, il a traité l’avocat franco-Palestinien Salah Hamouri de «  terroriste  ». Encouragé par l’incroyable docilité d’une majorité d’élus peuplant l’hémicycle, il n’a pas caché son indignation et sa honte »  » lorsque le 25 octobre, le Quai d’Orsay a dit espérer «  la libération de Salah Hamouri.
Le franco-israélien n’a pas oublié au passage d’égratigner la délégation d’élus français qui prévoit de partir en Palestine occupée pour rencontrer l’avocat franco-Palestinien et Marwan Barghouti le 18 novembre prochain. Une rencontre qui risque d’ailleurs de ne pas avoir lieu suite aux menaces d’expulsion proférées par l’Etat sioniste.

Les députés communistes et de la France Insoumise ont été scandalisés par les propos de Habib qui les a accusés plus tôt de «  soutenir les terroristes Palestiniens  », ils ont quitté l’hémicycle en signe de protestation.
L’intervention du chien de garde aurait eu toute sa place à la Knesset.

Qui a dit que la France était sous influence israélienne ?

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 18 novembre 2017

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

2

Avis

zara zefizef

21 novembre 2017 à 23:30

0

REVEILLONS NOUS POUR GAZA, SAMEDI 16 DÉCEMBRE A PARIS

zara zefizef

21 novembre 2017 à 23:24

0

Salam, comme déjà dit : SEPARATION du crif et de l’Etat