Publié le | 1.86K vues | 0 commentaire

Harcèlement et menaces de mort : le quotidien des « musulmanes » qui ont signé la tribune contre le voile

Image de l'article Harcèlement et menaces de mort : le quotidien des « musulmanes » qui ont signé (...)
ZOOM

Selon Marianne, les femmes « musulmanes » ayant signé la tribune contre le voile vivent un réel calvaire depuis que la liste a été rendu publique ! Ainsi elles subissent un harcèlement constant sur les réseaux sociaux et vivent un vrai « calvaire ».

Ces citoyennes de confession musulmane sont devenues la cible des internautes qui les insultent et parfois les menacent sur les réseaux sociaux. Considérées comme des « traitresses », la violence des propos peut s’avérer sans limite.

« J’ai répondu plusieurs fois aux sollicitations de la presse. La première fois, j’ai eu droit à un déferlement de messages haineux sur les réseaux. A la suite de la tribune publiée dans Marianne, il y a eu une nouvelle vague d’insultes et de pressions, des commentaires dégueulasses sur Facebook, des messages anonymes sur Messenger, c’est pourquoi je ne témoigne plus à visage découvert. Je me suis mise en retrait en attendant que ça passe. Ils veulent nous réduire à notre statut de femmes musulmanes et nous faire taire. Ils essayent aussi de porter préjudice à mon activité et mon engagement politique.

J’ai décidé de porter plainte pour harcèlement et intimidation. J’ai constitué un dossier de 28 pages de copies d’écran. Tout part d’une personne que j’ai identifiée, une personne proche de l’association locale des Frères musulmans. Concrètement, on n’est pas du tout aidées. Ni au niveau local, ni au niveau de l’Etat. Quand on discute avec les autorités compétentes, elles nous disent "mais non, ne vous inquiétez pas, ces sont des menaces en l’air". Ils ne se rendent pas compte que les islamistes nous mettent une cible dans le dos. Quelqu’un m’a envoyé récemment cette menace : "On a des jeunes qui n’ont rien à perdre"… J’ai de plus en plus peur de sortir, c’est une peur physique, qui influe sur ma santé. J’étais très mal la semaine dernière, je fais un ulcère. Je n’ose même plus dire dans quel milieu je travaille car je sais qu’on va me reconnaître. J’envisage sérieusement de déménager.
 »

N’oublions pas que la liberté de penser est un fondement de la République mais aussi de l’Islam. Ces femmes ne méritent aucune menace pour ce qu’elles ont fait, elles expriment leurs opinions et il ne faut en aucun cas tenter de défendre la Religion en les attaquant sous cette forme de violence.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 13/11/2019 à 16:30

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous