Koweït - le Monde doit mettre fin à «l'arrogance» d'Israël

Koweït : Commentant l’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, le président du Parlement koweïtien Marzouq Al-Ghanim a appelé la communauté internationale à mettre un terme à «l’arrogance» d’Israël, a rapporté hier Quds Press.

Il a déclaré qu’Israël ne devait pas être autorisé à poursuivre son projet d’annexion de la Cisjordanie occupée et de la vallée du Jourdain.

«La communauté internationale doit aller au-delà de la prise de décisions et prendre des mesures pratiques contre l’agression israélienne sur les terres palestiniennes occupées en 1967», a-t-il dit.

Cela est intervenu à la suite d’un appel téléphonique avec son homologue jordanien Atef Tarawneh, qui est à la tête de l’Union des parlements arabes dont fait partie le Koweït.

« Cette agression doit être confrontée à une position arabe et internationale décisive », a-t-il déclaré, selon un communiqué de presse publié par le bureau de Tarawneh et rapporté par les médias jordaniens.

Al-Ghanim a déclaré à Tarawneh que le parlement de son pays était prêt à travailler avec tous les parlements régionaux et internationaux pour mettre fin à «l’arrogance» israélienne.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait fixé au 1er juillet la date du début de l’annexion de la Cisjordanie occupée et de la vallée du Jourdain, mais cela a été reporté car aucun accord n’a pu être conclu sur l’effort avec des responsables américains.

Les Palestiniens pensent que le plan d’Israël verra l’État d’occupation saisir illégalement 30% de la Cisjordanie. Ils ont déclaré qu’ils n’étaient plus liés par les traités conclus avec Israël si l’annexion se poursuivait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici