Publié le | 1.03K vues | 0 commentaire

L’Arabie Saoudite et les USA accusent l’Iran d’être l’auteur des attaques des deux tankers pétroliers

Image de l'article L'Arabie Saoudite et les USA accusent l'Iran d'être l'auteur (...)
ZOOM

Après les Etats-Unis et le Royaume-Uni, c’est au tour de l’Arabie Saoudite d’attribuer à l’Iran les attaques de jeudi dernier survenus près du détroit d’Ormuz reliant le golfe Persique au golfe d’Oman.
Nous rappelons que ces attaques ont frappé un navire japonais qui transportait du méthanol ainsi qu’un pétrolier chypriote qui transportait du naphta. Ces attaques avaient coïncidé avec la visite du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, qui était à Téhéran. Celui-ci était venu en visite dans l’espoir de réduire les tensions fortes entre l’Iran et les Etats-Unis.

Mohamed Ben Salmane a déclaré que

Le régime iranien n’a pas respecté la présence du Premier ministre japonais à Téhéran et a répondu à ses efforts en attaquant deux pétroliers, dont l’un était japonais

Le prince héritier a aussi ajouté que l’Arabie Saoudite n’hésitera pas à réagir à toute menace contre son peuple, sa souveraineté, son intégrité territoriale et ses intérêts vitaux.

Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG), les Émirats et l’Arabie Saoudite avaient appelé samedi dernier à la sécurisation des approvisionnements en énergie provenant du Golfe à la suite des attaques contre des navires pétroliers survenues dans la région.
Et avant que le prince héritier n’ait accusé ouvertement l’Iran d’être responsable de ces attaques, l’Arabie Saoudite, allié des Émirats Arabes Unis ainsi que des Etats-Unis, avait déjà demandé samedi, une réponse « décisive » concernant les menaces sur l’approvisionnement énergique « créées par les récents actes terroristes ».

En effet, les attaques de jeudi sont survenues environ un mois après le sabotage de quatre navires dont deux pétroliers saoudiens dans les eaux territoriales des Émirats Arabes Unis, au large de la ville de Fujairah, alors qu’ils entraient dans le golfe arabo-persique. Les Etats-Unis avaient accusé une fois encore l’Iran, qui a démenti toute implication dans l’affaire.

Des réactions diversifiées :

Abdellatif al-Zayani, secrétaire général du CCG, a jugé les attaques comme une « menace directe » contre les approvisionnements en énergie et a appelé à son tour les puissances mondiales à protéger les voies maritimes internationales.
Le ministre émirati des Affaires Étrangères, cheikh Abdallah ben Zayad Al-Nahyane, a plaidé de son côté pour une « désescalade » sur fond de guerre des mots entre les ennemis iranien et américain.

Il a déclaré :

La région est complexe et a beaucoup de ressources, que ce soit du gaz ou du pétrole, qui sont nécessaires pour le (reste du) monde. Nous voulons que le flux de ces ressources reste sûr afin d’assurer la stabilité de l’économie mondiale

Le président américain Donald Trump a lui affirmé via son compte Twitter que « selon le gouvernement américain, l’Iran est responsable des attaques perpétrées aujourd’hui dans le golfe d’Oman ». Il aussi partagé ne vidéo publiée par le Pentagone présentant l’accostage d’un des tankers ciblés par les Gardiens de la Révolution, armée idéologique iranienne, qui retirent une mine explosée de la coque du pétrolier.
De son côté, l’Iran rejette ces accusations « sans fondement » mais a plusieurs fois menacé de fermer le détroit stratégique d’Ormuz en cas de confrontation avec les Etats-Unis.

Quant aux transporteurs maritimes, eux sont dans l’inquiétude. « Si ces eaux devenaient dangereuses, l’approvisionnement de l’ensemble du monde occidental pourrait être menacé », a déclaré Paolo d’Amico, président d’Intertanko, une association de pétroliers dont font partie les deux propriétaires des navires touchés jeudi.
Enfin, Antonio Guterres, le chef de l’ONU a appelé à une enquête « indépendante » pour déterminer l’origine ainsi que les responsables de ces attaques.

profil de Ghita Jazouli

Auteur : Ghita Jazouli

Publié le : 17/06/2019 à 17:00

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous