Publié le | 1.7K vues | 0 commentaire

La BBC affirme que les israéliens ont volé la terre ancestrale des Palestiniens

Image de l'article La BBC affirme que les israéliens ont volé la terre ancestrale des (...)
ZOOM

La BBC et l’un de ses directeurs ont directement pris position sur la situation en Palestine, décrivant légitime le retour des Palestiniens sur « leurs terres ancestrales »

Le correspondant de la BBC au Moyen-Orient, Tom Bateman, qui a fait état d’affrontements entre des soldats israéliens et des manifestants palestiniens à la frontière de la bande de Gaza en mai, a déclaré que les Palestiniens « cherchaient également à obtenir le droit de retourner à leur patrie ancestrale en Israël »

La description de Bateman a été contestée par un spectateur, Eric Alsbury, un ingénieur à la retraite de 74 ans qui s’est plaint auprès du groupe britannique. Alsbury a contesté la déclaration sur la base de l’exactitude, en disant qu’il était « incorrect » d’appeler Israël la « patrie ancestrale » des Palestiniens. « Il se peut que les Palestiniens y aient vécu dans le passé, comme d’autres nations l’ont fait, a insisté M. Alsbury, mais ce n’est pas et n’a jamais été leur patrie ancestrale. »

Richard Hutt, directeur de l’unité des plaintes de l’exécutif de la BBC, a défendu la position du correspondant au Moyen-Orient sur la Palestine. Il a cité plusieurs références, dont l’Encyclopédie Britannica et les Nations Unies.

Dans sa référence à la « Palestine », l’encyclopédie Britannica relate l’histoire de la région, la population et le déplacement de sa population indigène pour faire place à la création de l’Etat d’Israël. « Au tournant du XXe siècle », explique-t-il, « la population de la Palestine historique était majoritairement arabe ». En effet, la population totale d’environ 690 000 habitants en 1914 était composée de 535 000 musulmans, 70 000 chrétiens, dont la plupart étaient arabes, et 85 000 Juifs.

Malgré l’immigration juive à grande échelle soutenue et financée par de riches philanthropes en Europe, la population de la Palestine historique en 1946 était, avec 1 269 000 Arabes et 678 000 Juifs, toujours majoritairement palestinienne, souligne l’encyclopédie. La principale aspiration politique des Palestiniens était de créer un État indépendant sur l’ensemble de la Palestine historique pour tous ses habitants, y compris les Juifs et les Chrétiens.

Lorsque la guerre a éclaté en 1948, près de 1 400 000 Palestiniens arabes vivaient dans la Palestine historique, selon l’encyclopédie Britannica. Jusqu’à 1 000 000 de Palestiniens pourraient avoir été déplacés de centaines de villages par des milices sionistes et les forces de défense israéliennes naissantes. Parmi les personnes déplacées, « entre 160 000 et 190 000 ont fui vers la bande de Gaza. Plus d’un cinquième des Arabes palestiniens ont quitté la Palestine. Environ 100 000 d’entre eux sont allés au Liban, 100 000 en Jordanie, entre 75 000 et 90 000 en Syrie, 7 000 à 10 000 en Égypte et 4 000 en Irak.

profil de Sabrine Lakhram

Auteur : Sabrine Lakhram

Publié le : 05/09/2019 à 10:33

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous