Publié le | 883 vues | 0 commentaire

La Chine annonce sans preuve la libération de plus d’un million de Ouighours

Image de l'article La Chine annonce sans preuve la libération de plus d'un million de (...)
ZOOM

Le Département d’Etat américain a déclaré que près de 2 millions de ouighours et d’autres minorités ethniques majoritaires musulmanes avaient été arrêtés contre leur volonté dans des camps d’internement dans la région du Xinjiang au cours des deux dernières années.

Lors d’une conférence de presse à Beijing mardi, le président de la région autonome ouïghoure du Xinjiang, Shohrat Zakir, a défendu les camps et annoncé que la plupart des personnes qui y étaient détenues étaient "retournées dans la société".

Je peux dire que 90% d’entre eux ont trouvé un emploi convenable et agréable qui leur rapporte un revenu considérable,


a-t-il déclaré.

Zakir a déclaré que les camps étaient des "centres de formation professionnelle" et non des "camps de concentration comme certains l’appellent".

Il n’a pas fourni de preuve des libérations ni précisé le nombre de personnes libérées, affirmant que "les gens arrivent et partent constamment".

Tahir Imin, militant basé aux États-Unis, a déclaré au New York Times que d’autres Ouïghours vivant à l’étranger n’avaient pas trouvé la preuve de ces libérations généralisées.

Les Ouïghours à l’étranger ne peuvent toujours pas rejoindre leurs proches dans la région. Pas d’appels téléphoniques, pas de communications Internet

Si le gouvernement chinois est honnête et confiant dans ce qu’il dit aux médias, il devrait permettre aux gens de communiquer librement et de sortir du pays librement et aux médias indépendants de rendre visite et d’enquêter librement.

, a déclaré Imin.

Le directeur régional d’Amnesty International pour la région de l’Asie, Nicholas Bequelin, a accusé la Chine de faire des "déclarations trompeuses et invérifiables" afin de dissiper les inquiétudes concernant les détentions de Ouïghours.

Etant donné le lourd bilan de la censure chinoise, des faussetés et de l’obscurcissement systématique sur la situation au Xinjiang, il est impératif que les enquêteurs américains, les observateurs indépendants et les médias bénéficient d’un accès sans restriction à la région


, a déclaré de prime abord Bequelquel.

profil de Oussama Rhazi

Auteur : Oussama Rhazi

Publié le : 31/07/2019 à 21:30

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous