Publié le | 804 vues | 0 commentaire

Le nombre de Palestiniens déplacés par Israël en 2019 dépasse déjà le total de 2018

Image de l'article Le nombre de Palestiniens déplacés par Israël en 2019 dépasse déjà le total de (...)
ZOOM

Le nombre de Palestiniens déplacés par les autorités d’occupation israéliennes au cours des sept premiers mois de 2019 a maintenant dépassé le nombre total de personnes déplacées en 2018.

Selon de nouvelles données publiées la semaine dernière par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, les forces israéliennes dans le territoire palestinien occupé ont démoli ou saisi 66 structures appartenant à des Palestiniens en juillet, déplaçant 47 personnes et affectant les « moyens de subsistance ou l’accès aux services de près de 8 000 autres ».

Ces démolitions portent à 481 le nombre cumulé de personnes déplacées en raison de démolitions au cours des sept premiers mois de 2019, contre 472 personnes déplacées en 2018.

En juillet, 52 structures ont été démolies dans la zone C de la Cisjordanie, « toutes pour des raisons d’absence de permis de construire ». Les Palestiniens se voient systématiquement refuser des autorisations par le régime de planification discriminatoire d’Israël.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, le nombre de structures démolies dans la zone C jusqu’à présent cette année s’élève à 223, ce qui représente une augmentation de 64% « par rapport à la période équivalente de 2018 ».

Les démolitions les plus récentes comprenaient le ciblage de 12 bâtiments à Sur Baher, dont neuf bâtiments résidentiels. Critiquant ces données, des responsables de l’ONU ont déclaré que

la politique israélienne de destruction de biens palestiniens n’est pas compatible avec les obligations qui lui incombent en vertu du droit international humanitaire

Huit des structures ciblées dans la zone C de la Cisjordanie occupée étaient « des citernes à eau fournies à titre d’aide humanitaire et desservant quatre communautés dans la région d’Hébron avec un financement de l’UE et de ses États membres », a déclaré le BCAH des Nations Unies.

Globalement, en juillet, les forces d’occupation israéliennes ont démoli ou saisi 24 structures financées par des donateurs, tandis que six autres ont « reçu des ordres de démolition ou des ordres d’arrêt de travail ». Il s’agit du plus grand nombre de structures financées par des donateurs ciblées en un mois depuis janvier 2017, a rapporté le BCAH des Nations Unies.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 26/08/2019 à 11:45

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous