Publié le | 1.51K vues | 0 commentaire

Le président iranien considére que Donald Trump souffre d’un « retard mental »

Image de l'article Le président iranien considére que Donald Trump souffre d'un « retard (...)
ZOOM

La tension ne s’est toujours pas apaisée entre l’Iran et les Etats-Unis.

D’un côté les américains menacent avec de « dures sanctions » et de l’autre côté les iraniens annoncent la fin de tout dialogue diplomatique.

En effet, plusieurs hauts gradés des Gardiens de la Révolution Iranienne ont annoncé suite aux provocations des Etats-Unis, que la voie diplomatique entre les deux pays était désormais fermée de façon définitive.

Le président iranien Hassan Rohani a pour sa part déclaré, lors d’un discours télévisé diffusé en direct, que le président Donald Trump « souffrait d’un retard mental  ». Il rajouta par la suite en se prononçant sur les sanctions contre Ayatollah Ali Khamenei ainsi que d’autres hauts responsables comme Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires Étrangères, qu’elles étaient « scandaleuses et idiotes  ».

Ces sanctions étaient en fait venues à la suite de la destruction d’un drone américain par un missile iranien quatre jours plus tôt, qui selon Téhéran se trouvait dans l’espace aérien iranien, ce que Washington continue de démentir.

La Chine de son côté a conseillé aux deux parties de garder leur sang-froid. Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires Étrangères a déclaré dans une conférence de presse :

Nous pensons que persister à appliquer une pression maximale (contre l’Iran) n’aide pas à résoudre le problème. Les faits ont démontré que ces initiatives ont l’effet inverse (qu’espéré) et exacerbent les troubles au niveau régional.

Ce nouveau bras de fer entre les deux pays n’est pas le premier. Les deux pays étaient déjà passés par une période de conflit en 1980. Toutefois, cet embrasement vient s’ajouter aux nombreux conflits déjà présents dans la région stratégique du Golfe.

Enfin, les accusations ne cessent de fuser des deux côtés.

Le président des Etats-Unis Donald Trump accuse l’Iran de chercher à se doter de l’arme nucléaire et d’être le « parrain du terrorisme  » tandis que le porte-parole de la diplomatie iranienne Abbas Moussavi déclare : « Imposer des sanctions stériles, c’est fermer de façon permanente la voie de la diplomatie ».

L’histoire entre ces deux ennemis est loin de se terminer. Les épisodes de conflit ne cessent de se multiplier, au dépend de la région du Golfe qui est la première à en souffrir, et ce depuis plusieurs années déjà.

profil de Ghita Jazouli

Auteur : Ghita Jazouli

Publié le : 26/06/2019 à 14:00

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous