30 octobre 2017 | 8.22K vues | 0 commentaire

Le rapporteur spécial de l’ONU est catégorique concernant les territoires palestiniens occupés : « Il faut sanctionner » l’Etat sioniste

Image de l'article Le rapporteur spécial de l'ONU est catégorique concernant les territoires (...)
ZOOM

Le Professeur Michael Lynk ose dénoncer la douloureuse colonisation mis en place par l’Etat sioniste à l’encontre du peuple palestinien.
Le rapporteur spécial de l’ONU sur les territoires palestiniens occupés souhaite sanctionner lourdement israël pour l’ensemble des actes commis contre la Palestine.

Le Professeur considère à juste titre que seules des sanctions multiformes dans les domaines de la coopération militaire, économique, culturelle ou encore sportive peuvent contraindre l’Etat sioniste à reculer dans ce long processus génocidaire.

Il a souligné que «  nous sommes en présence de la plus longue occupation militaire des temps modernes, et on n’en voit pas le bout  », en ajoutant : «  la communauté internationale n’a apporté aucune réplique à la politique israélienne de fragmentation des territoires palestiniens, alors même que le droit international dispose d’instruments juridiques solides pour s’y opposer.  »

Le Pr Lynk a osé pointer certains éléments trop souvent ignorés par la communauté internationale « Israël est en infraction avec 40 résolutions du Conseil de Sécurité des Nations-Unies et plus de 100 résolutions de l’Assemblée Générale de l’ONU, et pourtant il ne se passe rien.  »
Puis il a rappelé que «  la reconnaissance formelle de l’illégalité de l’occupation israélienne changerait la donne en ce qui concerne les obligations de la communauté internationale quant à ses relations avec Israël.  »
Il a également apporter des olsutions concrètes pour freiner la domination israélienne en énonçant un beau plaidoyer : «  Que se passerait-il si du jour au lendemain, les citoyens israéliens avaient besoin de visas pour voyager à l’étranger ? Et s’il était mis fin au traitement préférentiel de son commerce avec l’Union européenne ? Et s’il était mis fin aux accords multiples de coopération militaire, économique, universitaire ? Il n’y a pas de doute qu’on observerait alors un changement radical de l’attitude israélienne vis-à-vis des Palestiniens.  »

Pour lui, il est temps de mettre une véritable pression à un Etat dominateur qui tue, extermine, pille et vole depuis 1967.

profil de Rédaction alNas

Auteur : Rédaction alNas

Posté le : 30 octobre 2017

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous