Publié le | 2.44K vues | 0 commentaire

Les Etats-Unis menacent directement dix entreprises algériennes

Image de l'article Les Etats-Unis menacent directement dix entreprises algériennes
ZOOM

La Société algérienne des Foires et Exportations (Safex) a annoncé mardi, que dix entreprises algériennes allaient participer à la 61ème édition de la foire internationale qui aura lieu à Damas du 28 août au 6 septembre 2019. Les dix entreprises chaperonnées par le ministère du Commerce, vont être les premières entreprises algériennes a assisté à cette foire après six ans d’absence, avec à leur disposition un pavillon officiel d’une superficie de 300 m².

Selon la Safex, le retour de l’Algérie à cette foire représente :

une excellente opportunité pour les exposants algériens pour développer des partenariats fructueux avec les entreprises syriennes et de la région du Moyen orient, afin de placer le produit national à l’export et générer des ressources dans le but évident de sortir de la dépendance quasi-exclusive des hydrocarbures

Cependant la participation de ses entreprises algériennes à la foire de Damas, les expose potentiellement à des sanctions américaines. En effet, l’ambassade des États-Unis à Damas a exprimé, dans un communiqué diffusé sur Facebook, sa réticence à voir des entreprises ou des particuliers participer à cette foire internationale :

Les États-Unis découragent fortement les entreprises et individus à participer à la foire internationale de Damas. Le régime d’Assad continue d’utiliser ses ressources financières pour mener des attaques vicieuses contre le peuple syrien. Quiconque fait affaire avec le régime d’Assad ou ses associés permettra au régime de poursuivre sa campagne de meurtres et d’oppression contre les Syriens. Pour cette raison, les États-Unis et leurs alliés continueront d’exercer des pressions sur le régime d’Assad et ses partisans en imposant de sévères sanctions économiques

Avant de menacer :

Les entreprises ou les personnes qui envisagent de participer à la Foire internationale de Damas doivent savoir qu’en faisant affaire avec le régime sanctionné d’Assad ou de ses associés, elles pourraient également faire l’objet de sanctions américaines

L’ambassade a réitéré son avertissement la veille de la foire :

Nous réitérons notre mise en garde selon laquelle quiconque fait affaire avec le régime d’Assad ou ses associés s’exposent à la possibilité de sanctions américaines

De son côté, le directeur général de Safex, Tayeb Zitouni, a assuré qu’il n’était pas au courant du risque de sanctions américaines qui pèse sur les entreprises algériennes :

Nos relations avec la Syrie n’ont pas changé. Les entreprises syriennes participent chaque année à notre foire, nous ça fait six ans qu’on n’a pas participé. Cette année l’opportunité s’est présentée de participer. La décision a été prise par un comité intersectoriel qui regroupe tous les ministères où le choix a été fait de participer à cette foire. Je ne suis pas au courant de ce qu’a dit l’ambassade américaine à Damas

profil de Sabrine Lakhram

Auteur : Sabrine Lakhram

Publié le : 29/08/2019 à 20:00

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous