Publié le | 816 vues | 1 commentaire

Tunisie : Youssef Chahed, candidat à la présidentielle, renonce à sa nationalité française

Image de l'article Tunisie : Youssef Chahed, candidat à la présidentielle, renonce à sa (...)
ZOOM

Comme des centaines de milliers de Tunisiens qui ont résidé et travaillé à l’étranger, j’avais une deuxième nationalité

C’est ce qu’a déclaré le chef du gouvernement tunisien et candidat à la présidentielle, prévue le 15 septembre, Youssef Chahed, avant de préciser qu’il avait renoncé à sa nationalité française avant le dépôt de sa candidature, comme l’énonce la Constitution tunisienne.

En effet, l’article 74 de la Constitution oblige tout candidat à la présidentielle détenant une nationalité autre que la tunisienne à fournir un engagement qui stipule l’abandon l’autre nationalité. Faisant office de bonne foi, cet engagement doit être déposer dans son dossier de candidature à la présidentielle et respecter en cas de victoire à la présidence de la République. Le plus jeune premier ministre de la Tunisie a, par ailleurs, invité les autres candidats détenant une autre nationalité à effectuer « la même procédure ».

Avancées suite au décès du président Béji Caid Essebsi le mois dernier, ces élections à la présidentielle, qui ne cessent d’animer l’opinion publique, vont se dérouler, pour la première fois, avant les élections législatives, prévues, elles, le 6 octobre.

profil de Sabrine Lakhram

Auteur : Sabrine Lakhram

Publié le : 21/08/2019 à 18:30

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis

Nas user 0
Nass

29 août 2019 à 00:34

0

Youssef Chahed, qui posséde une double nationalité, à savoir française et tunisienne, pour pouvoir se présenter à l’élection présidentielle tunisienne, a déclaré ces derniers jours avoir "répudié" (décliné) sa nationnalité...française !
Pas malin le type ! Il peut faire un million de fois la même déclaration, fusse celle-ci publique, disant décliner sa nationalité française, pour l’Etat français et la loi française il reste FRANCAIS.
En effet, puisqu’aussi bien lorsqu’un citoyen français demande à perdre la nationalité française, la procédure prévue dans le Code civil impose :
1) que l’intéressé forme sa demande par écrit au Ministre français de l’intérieur, via le Préfet du ressort du département où il réside ou, s’il demeure à l’étranger, via l’Ambassadeur de France sis dans le pays (ici à Tunis) ;
2) que cette demande peut donner lieu à 2 types de décision émanant du Ministre de l’intérieur, à savoir soit à une acceptation, soit à un rejet ;
3) que la décision soit une acceptation ou un rejet, cette dernière fera obligatoirement l’objet d’un Décret et sera immanquablement publiée au Journal Officiel français (JO) pour lui donner valeur légale.
En clair, aussi longtemps que le JO français ne fait pas état d’un Décret de déchéance de la nationalité française de Youssef Chahed, ce dernier demeurera FRANCAIS.
C’est dire qu’en l’espèce, si Youssef Chahed se présente en l’état à l’élection présidentielle tunisienne, les tunisiens éliront un...FRANCAIS.