19 mars 2018 | 2.69K vues | 0 commentaire

Un employé de la diplomatie française accusé d’avoir convoyé des armes à Gaza

Image de l'article Un employé de la diplomatie française accusé d'avoir convoyé des armes à (...)
ZOOM

Un Français employé du consulat général de France à Jérusalem en Israël a été arrêté par les forces d’occupation il y a près d’un mois pour des faits qualifiés de « graves ».

Romain Franck travaillait dans les territoires palestiniens en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza. Il était notamment chauffeur faisant la navette entre Jérusalem et la bande de Gaza mais est soupçonné pour des faits de sécurité.

Le Français de 23 ans, originaire de Laventie dans le Pas-de-Calais, est soupçonné de trafic d’armes par les autorités sionistes. L’ambassade de France s’est exprimée à son sujet :

Nous prenons cette affaire très au sérieux et sommes en lien étroit avec les autorités israéliennes. Il a bénéficié et continue de bénéficier de la protection consulaire.

Le chauffeur aurait avoué avoir convoyé des dizaines d’armes, utilisant sa voiture diplomatique. Son statut lui permettait d’être uniquement contrôlé et non fouillé par les forces israéliennes. Un de ses complices présumés, un agent de sécurité palestinien, également employé par le consulat général de France, a été interpellé.

Une information qui a choqué ses proches :

C’est un ami d’enfance, je le connais depuis que je suis tout petit. Je n’arrive pas à y croire.

Mike, un autre ami :

Cette arrestation est improbable. C’est quelqu’un de très travailleur, plein de bonne volonté. Quand il terminait son service ici, il enchaînait avec un autre travail, dans une boulangerie.

C’est un bon gamin. Il voulait devenir pompier pro. Il est parti en Israël dans l’idée de voyager un peu, de découvrir le pays et surtout de mettre un peu d’argent de côté pour revenir, s’acheter une maison et devenir pompier professionnel

S’il est condamné, Romain Franck pourra purger sa peine en France. En revanche, les milliers de prisonniers Palestiniens arrêtés depuis le début de l’année, resteront eux en territoires occupés.

profil de Rédaction Y.

Auteur : Rédaction Y.

Posté le : 19 mars 2018

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous