Publié le | 3.78K vues | 0 commentaire

USA, Ilhan Omar : « Notre pays devrait craindre davantage les hommes blancs »

Image de l'article USA, Ilhan Omar : « Notre pays devrait craindre davantage les hommes blancs (...)
ZOOM

Une vidéo d’Ilhan Omar affirmant que les Américains "devraient avoir plus peur des hommes blancs" a été diffusée sur Twitter, mais il inclut des montages sélectifs qui ne reflètent pas totalement ses déclarations.

Le 25 juillet, le sénateur Marco Rubio, R-Fla., A partagé un extrait de 41 secondes de l’interview d’Omar sur Al Jazeera datant de février 2018, alors qu’elle était législatrice de l’État du Minnesota, quelques mois avant que le démocrate du Minnesota ne remporte un siège au Congrès. L’interviewer demande à Omar ce qu’elle dirait aux conservateurs qui affirment que la montée de l’islamophobie est due à des attaques de "terrorisme djihadiste" comme à San Bernardino et à Fort Hood.

Omar a répondu par un commentaire sur le terrorisme en déclarant que

notre pays devrait avoir plus peur des hommes blancs dans tout le pays, car ils causent en réalité la plupart des décès dans ce pays

En partageant la vidéo d’un journaliste de la Daily Caller News Foundation, Rubio a tweeté :

Je suis sûr que les médias vont maintenant traquer chaque démocrate pour dénoncer cette déclaration comme étant raciste. N’est-ce pas ?

La vidéo a été visionnée plus de 5 millions de fois. Il est utile de regarder l’interview complète d’Omar de 10 minutes pour comprendre sa citation dans son contexte.

Interviewer Mehdi Hasan : "Quelques jours seulement après son entrée en fonction, le président Trump a promulgué sa fameuse interdiction de voyager, l’interdiction musulmane. Vous n’êtes pas simplement un immigrant musulman aux États-Unis, vous êtes un ancien réfugié musulman appartenant à l’un des Somalie. Pensez-vous que le président Trump ne veut pas de gens comme vous dans le pays parce qu’il dit que ce n’est pas personnel, c’est sa sécurité nationale ? "

Omar : "Si nous étions vraiment honnêtes sur ce qui pourrait être qualifié de problème de sécurité nationale, nous savons que personne dans aucun de ces pays n’a jamais représenté de menace dans ce pays. Et nous savons donc que pour lui et ses partisans, juste un football politique, et ils utilisent nos communautés et les gens qui me ressemblent comme un levier. "

Hasan : "Beaucoup de conservateurs, en particulier, diraient que la montée de l’islamophobie est le résultat non pas de la haine mais de la peur - une peur légitime qu’ils disent du" terrorisme djihadiste ", qu’il s’agisse de Fort Hood ou de San Bernandino, ou de l’attentat contre un camion récemment commis à New York. Que leur dites-vous ? "

Omar : "Je dirais que notre pays devrait avoir plus peur des hommes blancs dans tout le pays, car ce sont eux qui causent la plupart des morts dans ce pays. Et si la peur était le moteur des politiques visant à assurer la sécurité de l’Amérique, les Américains à l’intérieur de ce pays, nous devrions profiler, surveiller et créer des politiques pour lutter contre la radicalisation des hommes blancs. "

Hasan : "Mais l’essentiel du financement et de l’attention, même sous Obama, a évidemment été alloué aux communautés musulmanes - une de ces communautés se trouve dans le Minnesota, votre état, la communauté somalienne américaine du Minnesota où, selon moi, plus de 20 jeunes Américains somaliens ont partir pour aller se battre pour Isil ou Al Shabab ou l’un de ces « groupes djihadistes » à l’étranger. C’est une menace réelle, personne ne prétend évidemment que ce n’est pas une menace. Alors, que faites-vous pour y remédier ? "

Omar : "Je pense, comme je l’ai dit, que nos politiques devraient viser à assurer la sécurité des Américains, la sécurité de notre pays, et la solution que nous recherchons consiste à examiner notre politique étrangère et à déterminer comment nous engageons nos membres." de ces communautés et le genre de rhétorique, à droite, qui est vomi par les dirigeants de nos mairies, de nos capitales d’États et de la capitale de notre pays. "

Hasan : "Certains diraient que c’est vrai, les politiciens, les responsables de la sécurité, etc., ont un discours vraiment mauvais, mais également beaucoup de discours de dirigeants de la communauté musulmane, d’imams, etc. Est-ce juste ?"

Omar : "Je pense que ces deux affirmations pourraient être vraies. Cela montre simplement ce qui se passe lorsque des segments de communautés utilisent la peur et la haine pour mobiliser leur base, et il est important pour nous d’avoir une conversation sur le type de communautés que nous essayons de construire et sur ce que cette nation représente réellement. "

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 27/07/2019 à 13:20

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous