Publié le | 121.55K vues | 0 commentaire

L’obligation de préserver les liens familiaux en Islam

Image de l'article L'obligation de préserver les liens familiaux en Islam
ZOOM

Allah Taâla nous a ordonné de préserver les liens de parenté, et d’avoir un bon comportement avec nos proches. Ces liens de parenté «  Silato Arahim  » sont des liens sacrés et leur sauvegarde sont un fondement de l’Islam car non seulement le respect des liens de parenté est une condition pour être agréé d’Allah (soubhanou wa ta’ala) mais ils constituent l’équilibre de la famille et de la nation entière.
Allah dit : «  Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.  » [Coran 4/1].

Abu Horaira (radia Allahou ‘anhou) a rapporté que le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«  Après qu’Allah, le Très-Haut a fini de créer les créatures, les liens familiaux se sont levés et ont dit : ceci est le rang de ceux qui cherchent la protection d’Allah contre la rupture des relations familiales. Allah leur répond : oui, et leur dit : voulez-vous que je tienne à celui qui tient à vous et rompe avec celui qui rompt avec vous ? Elles répondirent : oui. Allah leur dit : je vous l’accorde . »

Certes l’Islam incite à bien maintenir les liens de parenté afin de raffermir les relations de proximité et d’étendre la bonne entente et l’affection entre les musulmans. Un jour un compagnon a interrogé le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) en disant : «  Ô Messager de Allah, indique-moi un acte par lequel, en le faisant, j’entre au paradis.  » Il a répondu : «  Donne à manger, maintiens les liens de parenté, accomplis la prière de nuit pendant que les gens dorment, tu entreras au paradis en paix.  »

Les liens de parentés à respecter selon leur rang de priorité, à savoir : Les pères et mères, les frères et sœurs, les grands pères et grandes mères, les oncles paternels et maternels, les tantes paternelles et maternelles, les cousins paternels et maternels.
Et fait partie de ces liens les gendres (beau-fils), car Allah nous a recommandé de se comporter bien avec eux : «  Et c’est Lui qui de l’eau a crée une espèce humaine qu’Il unit par les liens de la parenté et de l’alliance.  » [Coran 25/54].

Allah nous a mis en garde contre la rupture des relations familiales. Il dit à ce propos «  [Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l’avoir engagé, et rompent ce qu’Allah a commandé d’unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.  » [Coran 13/25].
Y a-t-il une sanction plus sévère que la malédiction et le mauvais séjour qui attendent ceux qui rompent les liens familiaux ? En effet, en le faisant, ils se privent de la rétribution réservée, au jour du jugement dernier, à ceux qui consolident les liens familiaux et de beaucoup de biens dans leur vie en ce bas monde, à savoir la longévité et la richesse.
Le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «  N’entrera pas au paradis celui qui rompt les liens de parenté.  » [Rapporté par Al-Bokhari].
La signification de ce hadith est que celui qui rompt les liens familiaux n’entrera pas au paradis parmi les premiers. La signification de « maintenir les liens de parenté » c’est rendre visite aux proches que l’on peut visiter et écrire à ceux qu’on ne peut visiter et aider celui d’entre eux qui est dans le besoin. Il n’est donc pas permis au musulman de rompre ses liens familiaux.

profil de Rédaction alNas

Auteur : Rédaction alNas

Publié le : 03/10/2014 à 00:11

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous