1er octobre 2014 | 21.69K vues | 0 commentaire

Les mérites du jeûne du jour de ‘Arafa, ce vendredi 3 octobre 2014

Image de l'article Les mérites du jeûne du jour de ‘Arafa, ce vendredi 3 octobre 2014
ZOOM

Ce vendredi 3 octobre 2014, (9ème jour du mois sacré de Zul Hijja) sera le jour de la station où les pèlerins se rassemblent sur la plaine d’Arafa afin d’accomplir le rite du wouquouf de ‘Arafa (la station à Arafa).

Le jeûne en ce jour est une Sunnah confirmée pour tout musulman qui n’effectue pas le pèlerinage, selon le hadith du Prophète Muhammad (sallallahu alayhi wa sallam) : «  J’espère la récompense d’Allah que ce jeûne efface tes péchés de l’année écoulée et ceux de l’année à venir.  » [Rapporté par Muslim].
Il s’agit notamment d’un jour synonyme de pardon, de repentir, de miséricorde et durant lequel il a été révélé au Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) le verset sur le parachèvement de l’islam.

Plusieurs hadiths vantent les mérites de ce jour sacré :

- Abou Qatada rapporte : Le Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) fut interrogé au sujet du jeûne de ‘Arafa. Il répondit : « [ Jeûner ce jour] expie les péchés commis entre l’année écoulée et ceux de l’année à venir.  »
[Rapporté par Mouslim]

- D’après un autre hadith rapporté par ‘Aïcha qu’Allah l’agrée, le Prophète Muhammad (sallallahu alayhi wa sallam) : «  Le jeûne de Arafa équivaut à mille jeûnes.  »

- Le Prophète Muhammad (sallallahu alayhi wa sallam) a dit : «  Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Arafa expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour d’Ashoura expie les péchés commis pendant l’année précédente.  »
[Rapporté par Mouslim,1162.]

Le jour d’Arafa est le jour par excellence pour invoquer Le Maître de l’univers. Le Prophète Muhammad (sallallahu alayhi wa sallam) a dit :
«  La meilleure des invocations est celle du jour d’Arafat. La meilleure des paroles que j’ai prononcée, ainsi que les prophètes qui m’ont précédés est : Il n’existe pas de divinité autre que Dieu, à Lui appartient la royauté, et à Lui revient les louanges, et c’est Lui qui est capable de tout. Lâ ilâha illallah wahdahou lâ charîkallah, lahoul moulkou wa lahoul hamd wa houwa ‘ala koulli chay-ïne qadîr  ».
[Rapporté par l’imam Tirmidhi et l’imam Al Bayhaqi]

Dans ce jour d’Arafat, la clémence de Dieu descend, Sa miséricorde envahie l’univers, Dieu exauce les invocations et pardonne les péchés des repentis. C’est un jour pour revenir et se rapprocher de son Seigneur. Une occasion pour multiplier ses efforts, soigner sa prière, parfaire son jeûne, se rappeler Dieu et profiter de toutes les portes du bien, grandes ouvertes.

N’hésitez pas à partager ce rappel auprès de votre entourage incha Allah afin de faire profiter un maximum de personnes de la oumma des bienfaits de ce jour.
Le Prophète Muhammad (sallallahu alayhi wa sallam) a dit : «  Celui qui est la cause d’une bonne action sera également récompensé, tout comme celui qui l’a accomplie.  »
[Rapporté par Boukhari et Mouslim]

Rappelons cependant que cette année, le jour de ’Arafa coïncide avec le vendredi.
A la question : «  Le jour de ’Arafa est tombé un vendredi. J’ai donc jeûné le vendredi qui correspondait au jour de ’Arafa et je n’ai pas jeûné le jeudi. Ai-je un péché ?  »

Cheikh Abdul’Aziz Ibn Baz (qu’Allah lui fasse miséricorde), a répondu :

«  Nous espérons que tu n’as pas de péché car ton intention n’était pas de jeûner le vendredi seul, mais tu n’as jeûné que parce que s’était le jour de ’Arafa. Mais si tu avais jeûné avec lui le jeudi, ceci aurait été plus prudent.  »

«  En effet, le Messager (sallallahu alayhi wa sallam) a interdit de singulariser le vendredi par le jeûne surérogatoire, et tu as jeûné de manière surérogatoire. Donc si tu jeûnes avec lui le jeudi, ceci est plus prudent, même si ton intention n’était que le jour de ’Arafa.  »

«  Car le fait que le croyant cherche à s’accorder au Prophète (sallallahu alayhi wa sallam) et à se soumettre à ce qu’il a ordonné est plus prudent.  »

«  Quant au fait de jeûner (le vendredi) en vue de son mérite, alors ceci n’est pas permis car le Messager (sallallahu alayhi wa sallam) l’a interdit. Mais s’il jeûne car c’est le jour de ’Arafa, nous espérons qu’il n’ai rien à se reprocher. Cependant, s’il fait preuve de prudence et qu’il jeûne avec lui le jeudi, ceci est plus sûr.  »

profil de Rédaction alNas

Auteur : Rédaction alNas

Posté le : 1er octobre 2014

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous