12 octobre 2018 | 7.54K vues | 0 commentaire

Comment savoir si le malheur qui nous atteint est une épreuve ou le résultat de la colère d’Allah (sbnt) ?

Image de l'article Comment savoir si le malheur qui nous atteint est une épreuve ou le résultat (...)
ZOOM

Le Messager d’Allah (Salla Allah alayhi wa salam) a dit :

Quand Allah veut du bien à Son serviteur, Il accélère son châtiment ici-bas et quand Il veut du mal à Son serviteur, Il retient le châtiment de son péché jusqu’à ce qu’il en reçoive sa punition entière le jour de la résurrection. (Tirmidhi 2396, authentifié par sheikh al Albani)

Mais comment savoir si le malheur qui nous atteint est une épreuve ou le résultat de la colère d’Allah ?
Nous pensons souvent à tort que lorsque nous sommes touchés par une épreuve, c’est que Allah soubhana wa ta’ala nous aime, que nous sommes de bons croyants et que notre foi est sans faille.
Mais le verset 30 de la Sourate As-Shûra nous indique clairement qu’Allah dit :

Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup.

Car oui, le malheur qui nous touche peut être aussi dû à nos péchés. Selon Shaikh Ibn Bâz, Allah Exalté soit-Il, éprouve Ses serviteurs dans l’aisance et l’adversité, dans la dureté et l’abondance. Parfois Il les éprouve pour les élever en degrés, pour renforcer leur rappel d’Allah (dhikr) et multiplier leurs bonnes actions comme Il l’a fait pour les Prophètes et les Messagers, ainsi que les pieux parmi les serviteurs d’Allah, comme l’a affirmé le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) :

Quels sont ceux qui subissent les épreuves les plus difficiles ? Il dit : “Ceux qui ont les épreuves les plus difficiles sont les prophètes, puis ceux qui les suivent le mieux, puis ceux qui les suivent ; l’homme est éprouvé selon sa religion ; s’il tient bien à sa religion, son épreuve est plus difficile ; et s’il est souple dans sa religion, il est éprouvé selon sa religion ; et le serviteur ne cesse d’être soumis à l’épreuve jusqu’à ce qu’il marche sur terre sans avoir aucun péché (comme les anges)”. (Rapporté par Ahmad (1/172), at-Tirmidhi (n. 2398) et Ibn Mâjah (n. 4023), et authentifié par Al-Albani dans As-Sahîhah (n. 143).

Et parfois, Allah Soubhana wa ta’ala fait cela en conséquence des désobéissances et des péchés, le châtiment est alors anticipé.
L’homme est en général négligent et manque à ses obligations. Ce qui lui arrive comme malheurs est donc le résultat de ses péchés et de son laisser-aller dans l’application des ordres d’Allah. Et si un des pieux serviteurs d’Allah est éprouvé par la maladie ou autres, c’est une épreuve du même genre que celles des Prophètes et des Messagers. Ceci afin de les élever en degrés et multiplier les récompenses, et pour qu’il soit un modèle pour les autres dans la patience et l’endurance.

En conclusion, parfois l’épreuve arrive pour élever (la personne) en degrés et multiplier les récompenses comme le fait Allah pour les Prophètes et la plupart des gens de bien. Et parfois, l’épreuve se produit en guise d’expiation des péchés comme dans Sa parole :

Quiconque fait un mal sera rétribué pour cela. (Sourate An-Nisaa - verset 123)

Et d’après la parole du Prophète (Salla Allah alayhi wa salam)

Tout ce qui arrive au musulman comme angoisse, peine, fatigue, maladie, tristesse et tout autre mal, alors Allah lui expie ses péchés même lorsqu’une épine le pique. (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5641 et Mouslim dans son Sahih n°2573).

Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) ajoute :

La grandeur de la récompense est à la mesure de la grandeur de l’épreuve. Quand Allah aime des gens, Il les éprouve. Celui qui accepte l’épreuve aura la satisfaction d’Allah ; et celui qui lui oppose son mécontentement, Allah sera mécontent de lui. (Tirmidhi)

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 12 octobre 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous