Publié le | 7.46K vues | 0 commentaire

Hadith du jour : L’étrange prière nocturne que fît le Prophète (saws)

Image de l'article Hadith du jour : L'étrange prière nocturne que fît le Prophète (...)
ZOOM

Il est un devoir pour tout musulman de veiller à éviter tout ce qu’Allah a interdit, d’être sage dans ses actes en recherchant par là la satisfaction d’Allah, d’être reconnaissant envers Ses bienfaits en évitant de les négliger ou de les utiliser d’une manière inconvenante.

Houdhayfa (radiallahu anhu) rapporte :

Une nuit, je priais avec le Prophète (salla allahou alayhi wa salam). Il commença sa récitation par la sourate al-Baqara (286 versets). Je pensais qu’il allait s’incliner après avoir récité cent versets, mais il poursuivit.

Je pensais alors qu’il la réciterait entièrement en une raka’a mais il poursuivit sa récitation et entama la sourate An-Nisa (176 versets) jusqu’à la fin et enchaîna avec la sourate Al-Imran (200 versets) qu’il lut entièrement. Il récitait lentement et clairement.

Lorsqu’il lisait un verset glorifiant le nom d’Allah, il Le glorifiait (subhan Allah). Quand il arrivait à un verset contenant une requête adressée à Allah, il la Lui demandait ; lorsqu’il lisait un verset demandant la protection d’Allah, il faisait cette demande (a’udhu bi-Lah). Il s’inclina ensuite et dit : “Gloire à mon Seigneur l’Immense !” (subhana rabbiya l-‘adhim)
Il s’inclina aussi longuement que lorsqu’il était debout, puis il dit : “Allah entend celui qui Le loue. Seigneur ! À Toi les louanges !” (sami’a Lahu liman hamidah, rabbana wa laka l-hamd)
Puis il se redressa et resta dans cette attitude aussi longtemps qu’il était resté incliné. Il se prosterna ensuite et dit : “Louange à mon Seigneur le Très-Haut !” (subhana rabbiya l-a’la) Il demeura prosterné presque aussi longtemps qu’il était resté debout. (Muslim 772)

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 01/01/2019 à 10:00

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous