Publié le | 4.49K vues | 0 commentaire

Hadith du jour : Qu’en est-il de la femme qui se parfume pour sortir de chez elle ?

Image de l'article Hadith du jour : Qu'en est-il de la femme qui se parfume pour sortir de (...)
ZOOM

Selon le hadith suivant rapporté par Abu Dawoud et Annassai :
Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam), a dit :

Toute femme qui sort de chez elle après s’être parfumée et passe à côté de gens pour qu’ils sentent son odeur, est une fornicatrice. (Rapporté en ces termes par Ibn Hibbâne (4424), et Ibn Khouzayma (1681)).

L’interdiction s’applique donc à toutes les femmes qu’elles portent le Hidjab ou non.
Interdire à une femme de se parfumer en sortant de chez elle, pour aller prier à la mosquée, pour visiter l’un de ses Mahârim ou bien pour faire des courses, témoigne de la sagesse de la loi divine.

Si les hommes sont en général attirés par les femmes, ils le seront à plus forte raison, si celles-ci sont parfumées. Ainsi Al Moubarakfouri a dit dans ouvrage d’interprétation des Sounanes de At-Tirmidhi :

[…] parce qu’elle attise le désir chez les hommes par son parfum, les pousse ainsi à la regarder et ainsi celui qui la regarde commet la fornication avec ses yeux. Puisqu’elle est à l’origine de la fornication de l’œil, elle est fautive

Il est également rapporté par Aboû Hourayra (radhiAllahu’anhu) que le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam), a dit :

Que toute femme qui se serait embaumée, n’assiste pas à la prière d’Al-‘Ichâ’ avec nous. (Rapporté par Mouslim (444), d’après Aboû Hourayra)

Et dans la version d’Ibn Mâdjah, le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam), a dit :

La prière de la femme qui se parfume et sort pour aller à la mosquée, ne sera pas agréée jusqu’à ce qu’elle se lave. (Rapporté par Ibn Mâdjah (4002), d’après Aboû Hourayra (radhiAllahu’anhu). Le hadith est jugé sahîh(authentique) par Al-Albânî dans Sahîh Al-Djâmi‘ (2703)).

Il incombe à la femme musulmane au cas où elle sortirait pour une nécessité, de sortir en suivant les recommandations légales : en étant pudique, non maquillée et non parfumée. Le Prophète (Salla Allah alayhi wa salam) a dit :

N’empêchez point les servantes d’Allâh [les femmes] d’aller aux mosquées d’Allâh, mais qu’elles s’y rendent sans être parfumées (Rapporté par Ahmad (9645), et Ibn Hibbâne (2214), d’après Abou Hourayra (radhiAllahu’anhu)).

La loi divine a interdit à la femme de faire entendre le bruit de ses bracelets qui peuvent être cachés sous son Hidjab comme en témoigne le verset coranique dans lequel, Allah dit : «  Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures  ». (Sourate 24/ verset 31).
Comment pourrait-elle dès lors se parfumer ? La tentation n’en sera que plus forte, même si elles portent le Hidjab.
Il existe toutefois des eaux de toilette ou du parfum qui élimine les mauvaises odeurs sans qu’il ne soit senti par les autres.

Et Allah sait mieux.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 24/08/2018 à 10:00

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous