24 octobre 2018 | 5.27K vues | 0 commentaire

Hadith du jour : Quels sont les signes qui reflètent l’amitié d’Allah pour le fidèle ?

Image de l'article Hadith du jour : Quels sont les signes qui reflètent l'amitié (...)
ZOOM

Le Prophète (salla llahou alayhi wa salam) a dit :

Le moment où le serviteur est le plus proche de Son Seigneur est lorsqu’il se trouve en prosternation. Multipliez donc les invocations à ce moment-là ! (Muslim, riyad as-salihin n°1498)

L’amitié d’Allah est l’une des plus belles récompenses qu’un croyant puisse espérer de son passage sur Terre.
Quand on entend qu’Allah soubhana wa ta’ala est proche de nous, on a du mal à comprendre ce que cela peut signifier.
Mais pour mériter cette attention que faut-il faire ? Comment se rapprocher d’Allah de la meilleure des manières ? Car l’objectif de tout musulman est d’être un bien-aimé de Dieu.

Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit :

Lorsque Dieu aime un serviteur, Il appelle Gabriel en ces termes : « Dieu le Très-Haut aime untel, aime-le donc ! » C’est alors que Gabriel se met à l’aimer puis appelle à son tour ceux qui peuplent le Ciel et les interpelle ainsi : « Dieu aime untel, aimez-le donc ! » Il devient alors aimé des habitants du Ciel, puis l’agrément lui est accordé sur Terre. (Bukhari et Muslim)

Abû Hurayrah (radhiallâhu ’anhu) rapporte que le Messager d’Allah (salla llahou alayhi wa salam), a dit qu’Allah Exalté soit-Il dit :

Celui qui fait montre d’hostilité envers un de Mes alliés (walî), Je lui déclare la guerre. Mon serviteur ne se rapproche guère de Moi par quelque chose qui M’est plus agréable que l’accomplissement de ce que Je lui ai prescrit. Mon Serviteur ne cesse de se rapprocher de Moi par des œuvres surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime. Et lorsque Je l’aime, Je deviens son ouïe par laquelle il entend, son regard par lequel il voit, sa main par laquelle il saisit, et son pied avec lequel il marche. S’il M’invoque, Je l’exaucerai certainement. S’il cherche refuge auprès de Moi, assurément, Je le lui accorderai. Aucune chose ne Me fait hésiter plus que [de prendre] l’âme de Mon fidèle serviteur : il déteste la mort et Je déteste le blesser. » (Hadith transcendant qudsî rapporté par Al-Bukhârî).

profil de Z.S

Auteur : Z.S

Posté le : 24 octobre 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous