Publié le | 8.52K vues | 0 commentaire

L’étrange mort du Prophète Idriss (’alayhi salam)

Image de l'article L'étrange mort du Prophète Idriss ('alayhi salam)
ZOOM

Des siècles après Adam (’alayhi salam), Dieu a envoyé un prophète qui s’appelle Idriss (Enoch, Hénoch). Idriss (’alayhi salam) était un prophète, pas un messager (le messager est celui à qui on a révélé une loi (religieuse) et lui a demandé de la transmettre, et le prophète est quelqu’un qui a reçu une loi (religieuse) qu’il n’a pas eu à transmettre).
Les gens de son époque adoraient toujours Allah. Il est simplement venu pour leur rappeler de faire le bien et éviter le mal.

Idriss (’alayhi salam) était parmi les plus actifs des prophètes. Il n’a laissé personne sur Terre sans lui apprendre à faire le bien et à éviter le mal, au point qu’Allah lui a dit :

Ô Idriss, chaque jour, tu as dans ta balance l’équivalent de l’ensemble des bonnes actions de tous les gens de la Terre.Pourquoi ? Car celui qui montre le bien, il aura la récompense du bien que cette personne fait.

Idriss (’alayhi salam) a oeuvré pour l’adoration de Dieu auprès de tous les humains de son époque. De ce fait, il a pu bénéficier des bonnes actions des uns et des autres, qui sont venues se rajouter à sa balance de bonnes oeuvres
Idriss (’alayhi salam) était heureux de cette nouvelle. Il a même demandé à son Seigneur de prolonger sa vie.

Un jour, il a vu un ange parmi les anges et lui a demandé :

Si tu vois l’ange de la mort, alors demande-lui qu’il retarde ma mort

Il savait que chaque jour, sa balance se remplissait de l’équivalent des bonnes actions de tous les gens de cette époque. Quel honneur ! Et quelle générosité de notre Seigneur ! Cela incite toute personne à apprendre aux gens à faire le bien

Idriss (’alayhi salam) a demandé cela à l’ange, mais ce dernier lui a répondu :

Et pourquoi tu ne montes pas toi même au ciel demander cela à l’ange de la mort ?

Et en effet, l’ange l’a porté vers les cieux, le premier ciel, puis le deuxième, puis le troisième, puis le quatrième, et là ils ont croisé l’ange de la mort.

L’ange a salué l’ange de la mort. Il lui a dit :

Idriss te salue Ô ange de la mort !”. Alors l’ange de la mort lui a renvoyé le salut et lui a dit : “et qu’est ce qu’il (Idriss) veut ?”
L’ange a répondu : “Idriss veut que tu prolonge sa vie”.

L’ange de la mort “Et pourquoi veut-il cela ?”

L’ange : “Il veut cela pour que ses bonnes actions augmentent”

L’ange de la mort : “Où est Idriss maintenant ?”

L’ange : “Idriss est avec moi là”.

Cela se passait au quatrième ciel. Alors l’ange de la mort a dit :

Gloire à Dieu ! Gloire à Dieu ! Mon Seigneur m’a ordonné que je prenne l’âme d’Idriss au quatrième ciel, et je me suis dis dans ma tête, Comment cela ? Idriss est sur la Terre, et mon Seigneur me demande de prendre son âme au quatrième ciel ! C’est mystérieux ! Mais me voila, en descendant, je le croise au quatrième ciel.

L’ange lui a demandé : “Et combien lui reste t-il à vivre ?”

L’ange de la mort répond : “Il ne lui reste même pas un clin d’oeil”.

Et là Dieu a pris l’âme d’Idriss (’alayhi salam) par l’intermédiaire de l’ange de la mort au quatrième ciel.
Idriss (’alayhi salam) est resté au quatrième ciel, et quand le prophète (sallallahou ’alayhi wa sallam) est passé par là, lors du voyage nocturne et de l’ascension, Idriss (’alayhi salam) l’a salué et il lui a dit : “ Bienvenue à toi ô frère pieux et prophète pieux  !”

Et mentionne Idriss, dans le Livre. C’était un véridique et un prophète. Et nous l’élevâmes à un haut rang. (sourate 19, verset 56-57)

Ceci démontre de manière formelle que l’on meurt tous au moment venu, rien ne peut empêcher cela. Le prophète Idriss voulait échapper à la mort en prolongeant sa vie, mais en réalité il est allé à sa rencontre.

Qu’Allah nous accorde tous une bonne fin !

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 29/05/2019 à 12:00

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous