Publié le | 4.51K vues | 0 commentaire

[Lait pour enfants contaminé] Voici les 620 références retirées des rayons à ne surtout pas donner aux bébés

Image de l'article [Lait pour enfants contaminé] Voici les 620 références retirées des rayons à (...)
ZOOM

Malgré les contrôles sanitaires, les scandales alimentaires se multiplient dangereusement, après les œufs contaminés au fipronil un insecticide en août 2017, le poulet à la dioxine en 2009 puis en 2011, puis le lait contaminé à la mélamine en 2010 qui a tué six bébés en Chine, voici le lait contaminé par les salmonelles.

Le gouvernement a annoncé le 10 décembre dernier le retrait et le rappel de 620 lots de produits infantiles fabriqués sur le site de Craon (Mayenne) par le groupe Lactalis mais commercialisés aussi par Picot, Milumel, Lémiel, Pepti, Junior et vendus sous la marque de distributeur Carrefour, soit un total d’environ 7.000 tonnes.
Cette annonce fait suite au retrait préalable de 12 références de laits infantiles début décembre après la contamination de 20 enfants. Si la vie des nourrissons n’est pas en danger, le gouvernement «  par souci de sécurité sanitaire  » préfère prévenir que guérir.

Parmi les lots visés, le PICOT® riz 1er âge serait à l’origine de la contamination de salmonellose chez un nourrisson.
Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire a pris les devants dans un communiqué où il précise avoir «  décidé la suspension de la commercialisation et des exportations de plusieurs références de produits de nutrition infantile (...) et en ordonne le rappel, en raison d’un risque de contamination par des salmonelles  ».

Le groupe Actalis a annoncé avoir identifié «  une cause probable  » de cette contamination. Après la France d’autres pays ont décidé de retirer de la vente les lots de la marque Lactiris.
Les autorités sanitaires conseillent aux parents de vérifier les marques des boîtes de lait, dont vous trouverez une liste ci-dessous. Il est préférable de ne pas utiliser les références citées.
Les symptômes de la salmonelle incriminée, la salmonella agona, sont «  les symptômes d’une toxi-infection alimentaire avec parfois des diarrhées sanglantes, Le risque chez le nourrisson, c’est que la diarrhée entraîne des pertes liquidiennes et une déshydratation , indique un communiqué de la DGS (Direction Générale de la Santé) qui précise toutefois qu’«  Il n’y a pas de gravité particulière associée à cette “salmonelle agona”, qui répond très bien aux traitements et n’est pas reconnue comme particulièrement virulente  ». Si votre enfant présente ces signes il vaut mieux consulter un médecin.

La DGS a ouvert le numéro 0800 636 636 pour répondre aux éventuelles questions des parents. Lactalis de son côté maintient ouvert son numéro vert 0800 120 120.
La présence de salmonelles a été détectée dans l’entreprise en août 2017, cela ne concernait toutefois aucun des appareils de production. Mais le ministère de l’Economie et des Finances a préféré prendre les choses en main après avoir estimé que les mesures prises par Lactalis ne sont «  pas de nature à maîtriser le risque de contamination  ».

Voici la liste des lots concernés :

https://datawrapper.dwcdn.net/UwYvn/2/

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 13/12/2017 à 02:07

Catégorie : Santé

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous