Publié le | 209 vues | 0 commentaire

La rougeole re-pointe son nez en Belgique

Image de l'article La rougeole re-pointe son nez en Belgique
ZOOM

La rougeole re-pointe son nez Belgique, 397 cas contre 117 sur l’ensemble de 2018.
Le taux de vaccination reste bien trop faible en Belgique, surtout en Wallonie.

Déjà en août dernier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) annonçait qu’au premier semestre 2019, les cas de rougeole à travers le monde avaient triplé par rapport à la même période en 2018.

Mauvaise élève,

La Belgique est donc loin d’atteindre les objectifs de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour l’élimination de la rougeole. Des objectifs qui sont de moins d’un cas par million d’habitants.
Or, le plan d’action national belge pour l’élimination de la rougeole, renouvelé en 2016, vise à débarrasser le pays de cette maladie dès 2020…

En ce qui concerne la vaccination, le taux reste bien trop faible en Belgique et pourrait lui faire perdre son statut de pays en transition vers l’élimination de la rougeole ,un statut enviable que lui avait conféré l’OMS en 2018 ".

Malgré la vaccination systématique et gratuite pour les deux doses de vaccins RRO (vaccin combiné rougeole, rubéole et oreillons) depuis 1995, des épidémies de rougeole surviennent encore régulièrement sur le territoire belge.

Si, en Flandre, le taux de vaccination est de 93,4 %, les deux autres régions du pays ne brillent pas avec un taux de 76,4 % à Bruxelles et de seulement 70,1 % en Wallonie.

Si le taux de mortalité lié aux complications est, dans les pays développés, très bas, l’impact sociétal et économique de ces épidémies de rougeole contre lesquelles il existe cependant des vaccins n’est pas à négliger.

En Belgique, d’importants foyers épidémiques ont notamment été recensés dans les milieux scolaires ainsi que dans la prison de Lantin.

Le virus touche principalement les enfants, mais aussi les jeunes adultes - qui souvent ne sont pas vaccinés ou ne connaissent pas leur statut de vaccination - sont également à risque.

Rappelons encore que dans le royaume, la vaccination est offerte à tous les enfants et les jeunes à partir de 12 mois. Elle consiste en 2 doses, une première à 12 mois et une deuxième entre sept et neuf ans. Le statut de vaccination peut être vérifié par une prise de sang et la vaccination rattrapée si besoin.

profil de Samir Salhoume

Auteur : Samir Salhoume

Publié le : 09/11/2019 à 22:00

Catégorie : Santé

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous