Publié le | 2.32K vues | 0 commentaire

Les gens qui se plaignent tout le temps, endommagent votre cerveau

Image de l'article Les gens qui se plaignent tout le temps, endommagent votre cerveau
ZOOM

Vous avez probablement été confronté aux lamentations sans fin de l’un ou l’autre de vos amis ? Ecouter durant de longues heures, une personne se plaindre du temps, de ses problèmes d’argent, de santé etc.. n’a rien de vraiment joyeux.

Qui aime passer son temps avec quelqu’un qui gémit constamment ?

Mais bonne pâte, vous écoutez religieusement dans l’espoir que le flot se tarisse, malheureusement les jours, les semaines et les mois passent sans apporter de solutions à la situation.
Soyons honnêtes, qui ne se plaint pas ? Il faut savoir qu’en plus d’instaurer autour de vous une ambiance fleurant bon l’agacement, se plaindre régulièrement peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Selon des scientifiques, se plaindre peut avoir un impact important sur le fonctionnement de votre cerveau et peut aller jusqu’à avoir des retombées sur votre corps.

Voici en cinq points, les différentes façons qui impliquent qu’une négativité constante
peut nuire à votre santé :


  • 1. Plus vous vous plaignez, plus les pensées négatives, envahissent votre quotidien. Les neuroscientifiques appellent cet état «  Synapses qui filent ensemble  ». Concrètement, chaque fois que vous vous plaignez, votre cerveau enregistre ces sentiments comme une évidence avec pour conséquence qu’une pensée négative en engendre une autre encore plus négative.
  • 2. Cela peut endommager votre mémoire. Sur base d’examens par IRM, les chercheurs ont constaté qu’une plainte constante peut conduire à un rétrécissement de l’hippocampe, la région de votre cerveau responsable du fonctionnement cognitif. Avec pour effet, une perte de mémoire. Cela peut se produire après quelques jours de stress seulement et entraîner des dommages à long terme.
  • 3. Se plaindre entraîne une augmentation du niveau de cortisol, appelé hormone du stress. Cette augmentation engendre un risque accru de dépression, des problèmes digestifs, des problèmes de sommeil, une pression artérielle élevée, voire même de maladie cardiaque.
  • 4. D’après la rumeur, se plaindre soulagerait de bien des maux. Pourtant, les spécialistes sont formels, c’est au contraire préjudiciable à long terme et peut même raccourcir la durée de vie. Selon une étude publiée dans les Archives of General Psychiatry, les optimistes vivraient plus longtemps que les pessimistes.
  • 5. Qui voudrait être entouré de personnes tristes et hargneuses ? Personne ! Donc si vous persistez à vous plaindre, vous pourriez très vite faire le vide autour de vous. Car écouter quelqu’un se plaindre régulièrement, rend ceux qui vous écoutent, négatifs à leur tour. Et comme dit le proverbe qui se ressemble, s’assemble . Donc entourez-vous de personnes positives qui ne cherchent pas à partager leurs noires pensées. Il est bien sûr impossible de ne jamais se plaindre, mais faites-le à bon escient sans abus et de manière constructive si vous voulez vivre plus longtemps.

profil de Zoubida Salhoume

Auteur : Zoubida Salhoume

Publié le : 06/06/2019 à 17:00

Catégorie : Santé

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous