Publié le | 6.43K vues | 0 commentaire

Médecine prophétique : d’après une étude l’extrait de curcuma est plus efficace que les médicaments !

Image de l'article Médecine prophétique : d'après une étude l'extrait de curcuma est plus (...)
ZOOM

Des millions de personnes prennent des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) tous les jours pour l’arthrite et les maladies inflammatoires liées, mais ignorent qu’il existe déjà des alternatives naturelles bien plus sûres, au moins aussi efficaces, qui sont facilement accessibles et peu coûteuses comme les épices qui se trouvent dans le placard de votre cuisine.

Les recherches sur les bienfaits pour la santé du curcuma sont rares, principalement en raison du manque de capitaux disponibles pour financer les essais cliniques coûteux. Malgré plusieurs décennies d’investigation comme composé principal médicamenteux, et la disponibilité de milliers d’études précliniques indiquant les vertus thérapeutiques du curcuma, nous sommes encore peu nombreux à réaliser que cette épice de cuisine courante peut offrir une alternative appropriée aux médicaments pour les problèmes de santé courants.

Une étude sur la valeur médicinale du curcuma publiée dans le Indonesian Journal of Internal Medicine,travaillant sur la médecine prophétique a révélé que l’extrait de curcuminoïde du curcuma pouvait réduire l’inflammation chez les patients souffrant d’arthrose du genou.

Les chercheurs ont comparé l’effet d’un extrait de curcuminoïdes au médicament anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) Diclofenac sodique dans la réduction de sécrétion de cyclooxygénase-2 par les monocytes du liquide synovial, dans deux groupes souffrant d’arthrose du genou répartis au hasard.

Le liquide synovial est un liquide biologique visqueux, transparent ou jaune pâle qui ressemble à l’œuf dans les cavités des articulations synoviales , qui sert à réduire le frottement entre le cartilage articulaire pendant le mouvement. Dans l’arthrite du genou, une maladie qui touche 1 personne sur 2 à 85 ans, le liquide synovial devient inflammatoire.

Dans l’étude, les sujets ont reçu soit 30mg trois fois par jour d’extrait de curcuma (curcuminoïdes) soit 25 mg trois fois par jour de diclofénac sodique pendant 4 semaines.


Concrètement, le risque de vous nuire avec un médicament comme le diclofénac sodique, ironiquement, dans une tentative de réduire la douleur, par rapport à une épice de la cuisine comme le curcuma, est beaucoup plus élevé. Considérez aussi qu’il y a plus de 100 effets néfastes sur la santé connus associés à cette classe chimique de médicaments, tandis que le curcuma (et la curcumine) a été lié à plus de 600 effets bénéfiques, ce n’est pas vraiment un choix difficile à faire quand on fait une analyse risques/avantages.

En résumé, les curcuminoïdes et le diclofénac sodique étaient tous les deux capables de diminuer de façon significative la sécrétion de l’enzyme inflammatoire COX-2, avec une puissance à peu près identique.

profil de Ayyoub Lasri

Auteur : Ayyoub Lasri

Publié le : 22/09/2019 à 15:15

Catégorie : Santé

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous