Publié le | 901 vues | 0 commentaire

La NBA fournit une salle de prière en pleine compétition au basketteur Enes kanter

Image de l'article La NBA fournit une salle de prière en pleine compétition au basketteur Enes (...)
ZOOM

Enes Kanter véritable star du basket outre Manche a pendant environ 16 heures entre le lever et le coucher du soleil dans le centre des Portland Trail Blazers en Oregon observé le jeûne du ramadan comme 1,5 milliard de musulmans.

D’origine Turque né en Suisse il a respecter le mois sacré de Ramadan tout en jouant au basketball, la routine n’est pas nouvelle mais jamais auparavant il n’avait jeûné en jouant dans les séries éliminatoires de la célèbre NBA.

Son jeûne a débuté lors de la deuxième ronde de Portland contre les Denver Nuggets. Il marque en moyenne près de 20 points et plus de 10 rebonds par match contre Denver et tous les regards américains sont posés sur "cette véritable machine de guerre".
Et si dans les pays à majorité musulmane comme la Turquie, où Kanter a grandi, les entreprises et les écoles adaptent souvent leurs heures de travail pour tenir compte de l’observance en revanche aux États-Unis, la plupart des 3,45 millions de musulmans, y compris Kanter, continuent comme si de rien n’était. Il s’est habitué à jeûner seul.

La première fois que Kanter observait Ramadan alors qu’il s’entraînait sérieusement pour le basket-ball, il avait 16 ans, vivait en Turquie et jouait pour une équipe avec une formation internationale. Cette année-là, le ramadan commençait à la fin du mois d’août - chaque année, il reculait d’environ 11 jours - et la première pratique de deux jours par jour était éprouvante pour Kanter.

J’allais contre des joueurs de 30, 35 ans et j’étais le seul à jeûner


, a-t-il déclaré.

Quand je rompais mon jeûne, je buvais tellement d’eau,qu’il n’y avait plus de place pour la nourriture

Depuis lors, Kanter a passé le Ramadan en Californie, où il a fréquenté l’école préparatoire ; à Lexington, il a ensuite été recruté pour jouer à l’Université du Kentucky ; et avec trois franchises NBA avant les Trail Blazers : le Utah Jazz, le Oklahoma City Thunder et les Knicks. Bien qu’il y ait eu d’autres musulmans dans la ligue ,Kareem Abdul-Jabbar converti à l’islam en 1968, un an avant de commencer une carrière dans la NBA de 20 saisons, et Hakeem Olajuwon était connu pour avoir bien joué pendant le jeûne , Kanter tient toujours un point pour informer les équipes des devoirs de sa foi.

Avant de faire partie de ces équipes, je dis :" Hé, je suis musulman et je dois prier cinq fois par jour ", a déclaré Kanter. « Et ils le respectent tellement qu’ils me donnent une salle de prière. Donc, avant le match, après le match, avant l’entraînement, avant de prendre l’avion, je peux aller dans cette salle quand je veux et prier. ”

Après avoir rejoint une nouvelle franchise, a déclaré Kanter, il y a toujours des questions au début, comme pourquoi il ne boit pas d’alcool, mais on les pose généralement avec de bonnes intentions. En fait, un entraîneur d’Oklahoma City était tellement curieux du Ramadan qu’il a jeûné pendant trois jours pour mieux comprendre les besoins nutritionnels de Kanter. Les équipes fournissent également des repas spéciaux à Kanter, que certains de ses coéquipiers adorent dit- il .

Steven Adams était un très grand fan de nourriture halal", a déclaré Kanter au sujet du centre Thunder, "et je me souviens du jour où j’ai été échangé aux Knicks, il était si triste. Il disait : "Mec, je ne vais plus manger de nourriture halal."

Bien que les derniers Ramadans se soient déroulés hors saison, Kanter aime tellement le jeûne qu’il le fait une ou deux fois par semaine, toute l’année. Cette routine l’a rassuré sur le fait que ses envies, qui ont généralement moins de 15 minutes après la pratique du basket, finiront par passer.

Même voyager de la côte Est à l’Ouest, ce qui ajoute trois heures au jeûne, ne le secoue plus. « Si vous pouvez faire 15 ans, dit-il, vous pouvez faire 18 ans.

Le jeûne ne pose pas nécessairement un problème nutritionnel pour Kanter, a déclaré le Dr Richard Bloomer, doyen de la School of Health Studies et du Center for Wellness and Fitness de l’Université de Memphis.

Pour Kanter, cependant, ce n’est pas un problème.

En fait, je travaille plus fort pendant le Ramadan parce que mon corps y est habitué


, a-t-il déclaré et je suis musulman avant tout le reste conclut-il.

profil de Zineb

Auteur : Zineb

Publié le : 09/06/2019 à 18:00

Catégorie : Sport

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous