Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Publié le

Les Raptors de Toronto appelés à boycotter un voyage en Israël

Quelques jours avant que les Raptors de Toronto ne remportent le championnat de la National Basketball Association (NBA) le 13 juin, des médias israéliens avaient publié que Larry Tannenbaum, un des co-propriétaires de l’équipe, avait annoncé en avril dernier que si l’équipe gagnait le championnat, il les emmènerait en Israël.

Larry Tannenbaum, homme d’affaires juif-canadien, est l’un des fondateurs du groupe principal de pression pro-israélien au Canada, le Centre pour les Affaires Israéliennes et Juives (CIJA).

Les fans des Raptors ont été choqué par cette annonce et ont vite réagi face à cette tentative flagrante de « sports-wash » qui consiste à cacher les crimes de guerre perpétrés par Israël par le biais du domaine sportif.

Dès le lendemain du championnat, la coalition canadienne de la campagne internationale BDS (boycott, désinvestissement et sanctions) a lancé une pétition visant à appeler les membres de l’équipe à ne pas participer à cette infamie. La pétition a déjà recueilli plus de 3 000 signatures.

Le coordinateur des BDS Vancouver-Coast Salish a aussi envoyé une lettre ouverte à l’équipe des Raptors en leur demandant d’utiliser de leur statut et de leur notoriété pour influencer et soutenir les Palestiniens dans leur cause et dans leur lutte pour la libération et la liberté.

Les activistes et fans des Raptors de Toronto demandent aux nouveaux champions de la NBA de boycotter le voyage en Israël par le #SkipTheTrip. Ils appellent les Raptors à se mettre du côté de l'histoire et du changement social. Ils appellent à ce que l'équipe prenne position, non seulement pour les droits des Palestiniens, mais également pour les peuples opprimés du monde entier.

Ce n’est pas la première fois que l’équipe des Raptors fait polémique sur la scène politique. Cela fait deux ans que les champions de la NBA déclinent la visite traditionnelle à la Maison Blanche, en opposition à la politique exercée par le président américain Donald Trump. Les tensions entre Trump et la National Football League ont aussi eu un impact négatif sur les visites à la Maison Blanche, surtout après la virulente opposition de Trump au mouvement «Take a Knee» contre les injustices sociales et contre Donald Trump.

Auteur : Ghita Jazouli

Publié le : 17/06/2019 à 21:30

Catégorie : Sport

Partager cet article

Sponsorisé

[GRATUIT] Profitez des 6 chaînes du bouquet du 2 au 10 septembre chez Free !

Découvrez aussi :

Poster un Commentaire