Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Publié le

Une invasion de sauterelles ravage Israël, qui accuse la Syrie

Un nombre inhabituel d'insectes a complètement ravagé les récoltes de légumes à Moshav Alonei Habashan sur le plateau du Golan.

Sur le haut du mont Hermon d’Israël situé sur le plateau du Golan, "une force d’intrusion d’un autre type a traversé la frontière" : des sauterelles.

Malgré l’absence d’accord pour une libre circulation aérienne entre les deux pays, qui sont encore officiellement en guerre, des insectes rebelles venus de "Syrie " ont traversé la frontière vers Israël au cours des derniers jours et ont envahi le moshav Alonei Habashan, à proximité de la frontière sur le plateau et "elles semblaient venir directement de Syrie" d'après les observateurs présents sur les lieux.

Mardi, Buki Nagari de l’Université hébraïque a déclaré au diffuseur public Kan qu’il ne se souvenait pas de l’arrivée d’autant de sauterelles.

Un habitant du village d’Alonei Habashan, à l’est du plateau du Golan a vu les feuilles des légumes qu’il cultivait décimées par des sauterelles. « Elles entrent dans votre maison, votre voiture, vos cheveux », rajoute-t-il ,elles ravagent absolument tout, il ne reste rien .

Yaron Dekel, un chercheur de l’Institut de recherche Shamir de l’université de Haïfa, qui s’occupe de l’écologie de la vie sauvage, et de l’université Safed, a dit qu’il était inutile d’essayer de les éradiquer avec des produits chimiques.


Si vous en tuez 200 en une journée, 2 000 autres vont venir dans la nuit

, a-t-il dit.

Les nouveaux arrivants vont rapidement partir ailleurs, mais pas avant que les femelles n’aient pondu des centaines de milliers d’oeufs sur le sol d’Alonei Habashan.


Il y a eu des précédents concernant les invasions de sauterelles elles venaient d'Égypte et de Jordanie

, conclut-il

Auteur : Youcef Acheuk

Publié le : 11/06/2019 à 16:00

Catégorie : En vrac

Partager cet article

Sponsorisé

[GRATUIT] Profitez des 6 chaînes du bouquet du 2 au 10 septembre chez Free !

Découvrez aussi :

Poster un Commentaire