9 mai 2018 | 4.54K vues | 0 commentaire

Marwan Muhammad consulte les musulmans sur l’organisation de leur religion

Image de l'article Marwan Muhammad consulte les musulmans sur l'organisation de leur (...)
ZOOM

Marwan Muhammad, l’ancien directeur du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), a décidé de donner la parole aux musulmans. Logique.

Lorsqu’on a initié cette consultation, cela a semblé être une évidence. Personne ne s’était dit : Ah tiens, si on leur demandait ?

Désormais il est temps :

Il est temps de consulter les musulmans sur l’organisation de leur religion. La façon dont l’Etat se comporte avec les citoyens de confession musulmane reste bloquée dans un autre temps, dans un autre siècle.

Le but ? Un vrai test :

C’est un vrai test pour les gens de savoir s’ils veulent ou non prendre leur destin en main. Veulent-ils organiser le culte musulman ? Ce n’est pas du tout dit.

Cette consultation survient après un constat flagrant, « la paralysie est totale et le débat inexistant » :

J’observe depuis mon jeune âge la manière dont les musulmans sont traités. Je vois les réussites, les élans de solidarité mais aussi les épreuves. Je vois la richesse, la diversité et la vitalité des communautés musulmanes. Je vois le courage et l’endurance de ces millions de personnes qui, chaque jour, œuvrent à leur échelle pour accomplir leur part du beau projet qu’est notre pays, mais je vois aussi la condition sociale et politique à laquelle ils sont assignés.

La faute aux présidents et gouvernements qui se sont succédés :

Les présidents et les gouvernements se succèdent, mais le constat demeure : la façon dont l’Etat se comporte avec les citoyens de confession musulmane reste bloquée dans un autre temps, dans un autre siècle. Cette relation est faite le plus souvent de contrôle et d’injonctions, lorsqu’elle ne bascule pas explicitement dans la mise en cause, que ce soit sur des questions de sécurité, d’identité ou de laïcité, des notions trop souvent dévoyées de leur sens initial pour en faire des instruments d’exclusion

La consultation se terminera à la fin du mois de ramadan. Une analyse minutieuse sera effectué et « cette parole, il va falloir la respecter. » Les actions seront entreprises en fonction. « Il faut de la compétence sociologique, explique Marwan Muhammad. Je n’ai pas choisi le format enquête ou sondage, on n’est pas dans des conditions qui donneront des résultats scientifiques mais ce qui sortira émergera du terrain. »

La consultation se passe ici : La Grande Consultation des Musulmans

profil de Rédaction Y.

Auteur : Rédaction Y.

Posté le : 9 mai 2018

Catégorie : Communauté

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous