9 mars 2018 | 2.38K vues | 0 commentaire

Un Imam algérien expulsé, il risque la torture

Image de l'article Un Imam algérien expulsé, il risque la torture
ZOOM

El Hadi Doudi, imam de la mosquée Assounna, risque d’être expulsé du territoire français après décision de la commission d’expulsion du tribunal de Marseille-selon le journal Le 20 minutes. Pour cause, la justice reproche à l’imam d’avoir tenu durant ses prêches des propos incitant à la discrimination, la haine, la violence et les départs en Syrie.

Des « prêches qui promeuvent un islam radical en opposition avec les valeurs de la République » selon une note blanche des autorités datant du mois de novembre. Ce même document précise que l’imam qualifie les juifs « comme impurs, frères des singes et des porcs » et que les infidèles « méritent la lapidation ».

Interrogé par le journal, l’imam dément en disant :

« Je n’ai jamais rien dit contre les juifs ni contre les chrétiens, je n’ai jamais appelé à la haine envers n’importe quelle communauté. [...] Bien avant les attentats j’ai enseigné que la religion ne pouvait cautionner les agissements de ces personnes. (...) Je vis en France depuis 40 ans, j’ai tous mes enfants ici, mes petits-enfants. Je suis inquiet à l’idée d’être séparé d’eux ».

Toujours selon les mêmes sources, Nabil Boudi, l’avocat de l’imam entend saisir le tribunal administratif de Paris et la Cour européenne des droits de l’Homme afin de stopper la procédure. L’avocat met en avant que face à ces accusations, son « client risque la torture s’il rentre en Algérie ».

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous