Tunisie - la PDG Olfa Hamdi limogée de Tunisair pour ses posts sur Facebook

Le ministère des Transports a annoncé dans un communiqué publié ce lundi qu’Olfa Hamdi, la jeune Présidente Directrice Générale (PDG) de la compagnie nationale aérienne, Tunisair, vient d’être limogée de son poste qu’elle occupait depuis le 4 janvier 2021.

Revenant sur ce limogeage sur les ondes de la Radio Shems FM, le ministre des Transports, Moez Chakchouk, a justifié cette décision par le cumul des erreurs à l’actif de Hamdi qui ont culminé avec la « violation de l’obligation de réserve » commise par la PDG.

Son récent différend avec le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi, a précipité son limogeage. Le ministre du Transport, Moez Chakchouk, a expliqué, sur Shems FM, que Melle Hamdi a violé le devoir de réserve en faisant fuiter des documents sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, Olfa Hamdi a refusé de se présenter à un certain nombre de réunions au sein du ministère, ce qui est intolérable du point de vue du ministère, précise Business News.

Il a ajouté qu’il existe des dossiers brûlants à Tunisair qui nécessitent du travail et de l’humilité, et non pas des conférences de presse. M. Chakchouk a également commenté les visites effectuées par Olfa Hamdi chez certains ambassadeurs en récisant qu’elle avait reçu des mises en garde et des rappels à l’ordre pour lui faire respecter les us et coutumes de l’Etat. Toutefois, elle ne s’y est pas conformée.

Trop présente sur les réseaux sociaux

« Nous assumons nos responsabilités. Il y a des dossiers brûlants qui nécessitent du travail et non pas des conférences de presse« , a expliqué le Ministre des Transports tunisien.

« On est là pour travailler et non pour partager des statuts sur Facebook, nous fustigeons la focalisation de Olfa Hamdi sur Facebook et la publication des données internes en dépit du devoir de réserve (…) Ses rencontres avec les ambassadeurs font partie aussi des erreurs qui sont à l’origine de son limogeage, nous l’avons déjà prévenu à ce sujet et c’est pour cela que nous avons pris cette décision», a-t-il avancé.

« Depuis vendredi, la saisie des principaux comptes a été levée et les procédures devraient se poursuivre. Nous avons coordonné avec la CNSS afin de lever la saisie sur les comptes de Tunisie Catering et nous espérons que nous aboutissions à résoudre tous les problèmes du groupe. Le but est d’assurer la pérennité de la compagnie et d’avoir un ensemble de quatorze à dix-sept avions opérationnels d’ici l’été », a-t-il martelé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici