« Les premières victimes du terrorisme islamiste sont les musulmans ! » souligne Clémentine Autain - VIDEO

Sur le plateau des Grandes Gueules, Clément Autain députée de Seine-Saint-Denis, est revenue sur les résultats des statistiques internationales sur les victimes du terrorisme à travers le monde.

 

« Les premières victimes du terrorisme islamique à l’échelle internationale sont les musulmans, vous m’entendez ?! »

« Ce n’est pas un choc des civilisations, c’est une guerre à la civilisation que c’est terroristes de Daech et d’autres sont en train de mener. Attention où sont nos alliés et où ne sont pas nos alliés ?»

« C’est évident que c’est la liberté qui est attaquée. C’est évident ! »

 

« 80% des victimes du terrorisme sont des musulmans »

L’Association française des victimes du terrorisme (AFVT) a déclaré jeudi que près de 80% des victimes du terrorisme sont des musulmans.

Avant le début du Congrès international des victimes du terrorisme qui se tient à Nice, Guillaume Denoix de Saint-Marc, chef de l’AFVT, a déclaré: « Les musulmans sont les premiers à subir les conséquences des attentats terroristes. »

«Il est important de s’en souvenir en Europe car on suppose que ceux qui mènent des attaques terroristes sont des musulmans et que les victimes sont des non-musulmans. Ce n’est pas vrai. »

Guillaume Denoix de Saint-Marc a également souligné l’importance de travailler pour empêcher les musulmans de se radicaliser.

Selon le rapport partagé par l’Institute for Economics & Peace, un groupe de réflexion mondial basé à Sydney, il y a eu 15 952 décès dus au terrorisme l’année dernière.

Malgré le déclin du nombre de victimes par rapport à leur sommet de 33 555 en 2014, le terrorisme demeure une présence réelle dans la vie de nombreuses personnes.

Augmentation du terrorisme d’extrême droite

Le terrorisme d’extrême droite, ciblant principalement les musulmans et les migrants, a augmenté de 320% au cours des cinq dernières années.

Le rapport a classé un peu moins de 20% des fusillades de masse depuis 1982 aux États-Unis comme une attaque terroriste.

En mars, 51 personnes ont été tuées en Nouvelle-Zélande par un terroriste d’extrême droite. L’arme des assaillants était ornée de messages racistes et suprémacistes blancs.

Les niveaux croissants de violence d’extrême droite ont été stimulés par les niveaux croissants de haine anti-musulmane dans les pays occidentaux. Certains politiciens occidentaux d’extrême droite et même des politiciens traditionnels ont ouvertement dépeint les musulmans comme des ennemis.

Les théories du complot anti-islam sont l’un des principaux moteurs de l’idéologie terroriste d’extrême droite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici