« Nous sommes réduites à un concept ou un bout de tissu » Les femmes musulmanes témoignent de l’islamophobie en France - VIDEO

Les femmes musulmanes se mobilisent pour le retrait de la loi séparatisme visant à restreindre les libertés individuelles des musulmans de France et particulièrement des femmes portant le voile.

 

« Nous, un groupe de femmes musulmanes françaises, avons lancé la campagne #PasToucheAMonHijab (Hands Off My Hijab), en réponse à l’adoption par le Sénat d’un projet de loi qui porte atteinte à la liberté de choix et les droits fondamentaux des filles et des femmes musulmanes en France.

En tant que femmes françaises, nous sommes épuisées d’être exclues des discussions et des décisions qui limitent nos droits et libertés. En sensibilisant et en créant de la solidarité, avec des alliés quels que soient leur genre, leurs croyances, origines ou opinions sur le hijab, #PasToucheAMonHijab met fin une fois pour toutes au contrôle du corps des femmes, de leurs croyances et de leurs choix et protège nos droits et libertés.

Le 12 avril, le Sénat a adopté le projet de loi «renforçant les principes de la République», anciennement appelé projet de loi contre le séparatisme. Ce projet de loi comprend des amendements liberticides, sexistes et islamophobes, tels que l’interdiction du port du hijab pour les mères accompagnant les sorties scolaires, l’interdiction du hijab dans l’espace public pour les filles de moins de 18 ans, l’interdiction du burkini pour les femmes et les filles dans les lieux de baignade et les plages, l’interdiction du port du hijab dans les compétitions sportives. Ce projet de loi s’inscrit dans une perspective plus large, et un discours constamment répété : la restriction et le contrôle des corps, des choix et des croyances des femmes musulmanes en France. Des discriminations au sein des universités, quant à l’accès aux salles de classe et aux services sportifs, à cette institutionnalisation de l’islamophobie genrée : ça suffit.

La campagne #PasToucheAMonHijab exige le retrait immédiat de ces amendements, discriminations et discours. Cependant, il est impératif de noter que même dans le cas où ces amendements liberticides ne seraient pas promulgués, leur simple existence et leur adoption au Sénat sont symptomatiques de l’environnement toxique activement entretenu par l’État français dans lequel les Musulmans se sentent dépourvus d’air pour respirer et exister.

Bien que le mouvement soit sans appartenance ou affiliation quelconque, tous les individus, groupes, personnalités, associations et partis sont invités à le rejoindre et à le soutenir. Parce que c’est la cause de toutes et tous. La cause de nos droits et libertés.


Nous continuerons à défendre notre liberté de choix et nos droits humains fondamentaux, donc #PasToucheAMonHijab. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît tapez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici