14 janvier 2018 | 688 vues | 0 commentaire

[Vidéo] Une attaque au missile frappe un camp de réfugiés en Syrie

Image de l'article [Vidéo] Une attaque au missile frappe un camp de réfugiés en Syrie
ZOOM

Un missile s’est écrasé près de nombreux civils dans la province syrienne d’Idlib, dans un camp de réfugiés de la province voisine de Hama.

Des images insupportables capturées par Al Jazeera montrent des hommes, des femmes et des enfants essayant désespérément de trouver un abri en pleine campagne après l’attaque.

Sinem Koseoglu journaliste d’Al Jazeera, rapporte que cette frappe de missile est la plus grave violation de l’accord de paix conclu récemment à Astana, la capitale du Kazakhstan, entre la Russie, la Turquie et l’Iran.

Les Syriens ne sont pas surpris, beaucoup d’entre eux pensent que c’est une sorte de jeu diplomatique juste avant la réunion de Sotchi qui se tiendra fin janvier

D’autres violences secouent le pays ces dernières semaines, alors qu’une avancée des forces loyales au président syrien Bachar al-Assad, aidée par les raids aériens russes, a provoqué une nouvelle vague de déplacements à partir des territoires tenus par les rebelles.

Environ 120 000 personnes ont fui leurs maisons dans la province d’Idlib au cours des dernières semaines. Selon les activistes, au moins 179 personnes ont été tuées ces deux dernières semaines dans la Ghouta orientale assiégée par les forces loyalistes.

Plusieurs personnes ont été transportées à l’hôpital après un bombardement par les forces gouvernementales dans la Ghouta orientale et les travailleurs humanitaires sur les lieux ont déclaré qu’ils étaient pris en charge par les médecins pour plusieurs cas de suffocation potentiellement dus à une attaque au chlore, ce qui ne serait pas une première.

Si vous ne parvenez pas à visionner la vidéo ci-dessous : CLIQUEZ ICI

profil de Rédaction Y.

Auteur : Rédaction Y.

Posté le : 14 janvier 2018

Catégorie : Politique

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous