24 décembre 2018 | 7.07K vues | 1 commentaire

Hadith du jour : Célébrer les fêtes de fin d’année et se féliciter pour celles-ci

Image de l'article Hadith du jour : Célébrer les fêtes de fin d'année et se féliciter pour (...)
ZOOM

Allah a dit dans la sourate 25 Al Fourqan n°25 verset 72 (traduction rapprochée du sens du verset) lorsqu’Il a fait la description des croyants :

Ceux qui n’assistent pas aux choses fausses.

L’imam Ibn Kathir (mort en 774 du calendrier hégirien) a dit dans son tefsir concernant ce verset (vol 3 p 2097) : Abou Al Aliya, Tawous, Mouhammad Ibn Sirin, Dahhak, Rabi’ Ibn Anas et autres ont dit que cela concerne les fêtes des mécréants.

D’après ’Abdallah Ibn ’Omar (radi allahu anhu), le Prophète (salla allahou alayhi wa salam) a dit :

Celui qui ressemble à un peuple fait partie d’eux. (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4031)

Ce hadith a été authentifié entre autres par :
- L’imam Ibn Taymiya dans Majmou Al Fatawa 25/331
- L’imam Dhahabi dans Siyar A’lam Noubala 15/509
- L’imam Ibn Hajar dans Fath Al Bari 10/282
- Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°6149

D’après Abou Al Moughira, ’Abdallah Ibn ’Amr (radi allahu anhu) a dit :

Celui qui réside dans les pays des non-arabes, pratique leur nayrouz et leur mahrajan (les noms de deux de leurs fêtes) et leur ressemble jusqu’à ce qu’il meurt alors qu’il est dans cette situation sera rassemblé avec eux le jour de la résurrection. (Rapporté par Al Bayhaqi dans Al Sounan Al Koubra n°18863 et authentifié par Cheikh Al Islam Ibn Taymiya dans Iqtida Siratal Moustaqim p 457 ainsi que par l’imam Ibn Qayim dans Ahkam Ahl Dhimma p 1248)

L’imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751 du calendrier hégirien) a dit dans Ahkam Ahl Dhimma p 1245 :

Il n’est pas permis au musulman d’assister aux fêtes des mécréants par consensus des gens de science. Les juristes des quatre écoles juridiques ont explicitement mentionné cela dans leurs ouvrages

Et il a dit à la page 441 du même ouvrage :

En ce qui concerne les félicitations pour les rites spécifiques à la mécréance alors ceci est interdit par consensus des savants.
Comme par exemple le fait de les féliciter pour leurs fêtes et leurs jeûnes en disant : - bonne fête à toi - ou - félicitation pour cette fête - ou ce genre de paroles.
Ces paroles, si la personne qui les a prononcées est sauvée de la mécréance, sont certes interdites.
Le fait de dire ces choses est comme le fait de féliciter celui qui s’est prosterné devant une croix et ceci est plus grave auprès d’Allah et le met plus en colère que de féliciter celui qui a bu de l’alcool, celui qui a tué une âme ou a pratiqué la fornication

L’imam Ibn Hajar Al Haytami (mort en 973 du calendrier hégirien) a dit dans Al Fatawa Al Fiqhiya Al Koubra vol 4 p 238 :

Et parmi les plus mauvaises innovations le fait que les musulmans se conforment aux chrétiens dans leurs fêtes, ceci en imitant leur nourriture, en leur faisant des cadeaux ou en acceptant leurs cadeaux .

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 24 décembre 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

1

Avis

Nas user 0
Mzebane976

25 décembre 2018 à 11:07

0

Assalam anlaikoum.

C’est hadith mis dans leurs contextes ( pays musulmans ) oui. Mais dans l’occident ça change tout . Comment seraient vu les musulmans qui refusent toutes invitations chez ses voisins chrétiens, ne mangeant jamais de pain d’épice car représente trop noël...etc ; des gens impolis et arriérés... à trop renfermés. Et puis 2 jours après noël ces même musulmans vont aller leur faire da’wa. Vont ils les calculer ?

Le bon comportement envers les voisin est où ? Les droits du voisin ...

Des gens qui ne vivent pas en occident ne peuvent pas imposer des modes de vie à ceux qui vivent ici.
Nous sommes d’accord de revenir à la source mais nous devons les adapté à nos vies en occident. Comme l’imam Chafi3n a changé tous son école une fois arrivé dans un autre Pays.