3 septembre 2018 | 21.88K vues | 0 commentaire

Hadith du jour : La femme a-t-elle le droit d’assister à l’enterrement d’un proche ?

Image de l'article Hadith du jour : La femme a-t-elle le droit d'assister à l'enterrement
ZOOM

Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaïhi wa Sallam) a dit :

Celui qui suivra les funérailles d’un Musulman avec foi et en vue de la satisfaction divine, et qui participera jusqu’à l’accomplissement des prières et la mise en terre, sera gratifié d’une double récompense, dont chacune d’elles équivaudra au poids de la montagne de Uhud. Celui qui partira avant que le corps ne soit enseveli ne sera crédité que de la moitié de cette récompense. (Sahih al-Bukhari 47)

Mais qu’en est-il des femmes ? Ont-elles le droit d’assister à un enterrement ?

Les avis divergent. Selon un Hadith rapporté par Oummé Atiya (radhia allâhou anha) et cité dans Boukhâri et Mouslim :

On nous a empêché de suivre le convoi mortuaire… mais sans insistance

Il ne serait pas interdit aux femmes de participer à l’enterrement d’un proche, mais c’est déconseillé.
En se basant sur ce Hadith, les écoles châféites, hambalite et mâlékite déconseillent (“Makrouh Tanzihi”) aux femmes de participer aux enterrements.
Les mâlékitse précisent cependant que si la présence de la femme constitue une « Fitnah » (risque de tentation, à cause de sa jeunesse ou de sa beauté par exemple), dans ce cas elle ne doit pas y participer. Par contre, s’il n’y a pas de tel risque (la femme est par exemple âgée…), et qu’elle désire participer à l’enterrement d’un proche, elle a le droit de le faire.

Pour ce qui est des hanafites, selon une bonne partie des juristes de cette école, il est très fortement déconseillé (“Makrouh Tahrimi”) à la femme de participer à l’enterrement. Leur avis repose sur un Hadith rapporté par Ibné Mâdja. Le Prophète Mohammad (sallallâhou alayhi wa sallam), en s’adressant à des femmes qui étaient venues participer à un enterrement, aurait dit :

Retournez sans aucune récompense, en portant des péchés. (Cité par Ibné Mâja)

Notons toutefois que la chaîne de transmission de ce Hadith est « dhaïf » (faible). C’est d’ailleurs pour cette raison que cet avis ne fait pas l’unanimité entre les oulémas hanafites.

profil de La rédaction

Auteur : La rédaction

Posté le : 3 septembre 2018

Catégorie : Religion

Vous aimerez aussi :

Je donne mon avis

Commentaire

Commentaires :

0

Avis

Soyez le premier à laisser un commentaire (ci-dessus)

Identifiez-vous ou inscrivez-vous